Apple livre Mac OS X Mountain Lion aux développeurs

Dénommée Mountain Lion, la prochaine version majeure de Mac OS X sera disponible au cours de l’été. Apple vient d’en lancer une mouture réservée aux développeurs.

Apple Mac AppStore

Apple a réservé une surprise aux développeurs et leur livre sur un plateau Mac OS X Mountain Lion.

C’est la version 10.8 d’un système d’exploitation désormais acquis à la convergence qui s’instaure avec iOS, plate-forme implémentée dans les terminaux mobiles de la marque.

En qualité de chaînon manquant,Mac OS X Mountain Lion dont le déploiement est prévu pour l’été dans les seuls rangs du Mac App Store, vise à instiguer une homogénéité dans l’expérience utilisateur, voire une continuité qui faisait encore défaut alors que l’iPhone et consorts n’ont que récemment adopté la synchronisation sans fil.

Sans s’apparenter à un simple portage de l’écosystème iPad sur des ordinateurs de bureau, Mountain Lion constitue une translation des usages nomades à destination de postes de travail sédentaires, au-delà de l’office que remplissaient jusqu’alors les clients de synchronisation.

A cet égard, la plate-forme de stockage de fichiers en ligne iCloud se voit réserver une place de choix. L’utilisateur final pourra saisir ses identifiants de connexion au premier amorçage ou ultérieurement.

Outre les bibliothèques de contenus audiovisuels, le nuage d’Apple ingèrera notamment des fichiers de configuration.

Il bénéficiera d’un intégration au sein de plusieurs applications iOS portées pour l’occasion sur Mountain Lion.

C’est le cas du logiciel Notes, bloc-notes officiel de l’iPad.

Dans cette même lignée, iChat (Mac OS X) devient Messages et communique désormais en natif avec son homologue installé sur les terminaux mobiles estampillés de la pomme distinctive.

Autre héritier d’iOS, le nouveau système de notifications, accessible via une icône dédiée sur l’interface du Finder, sonne le glas de Growl.

En parallèle, Twitter fait l’objet d’une intégration poussée à l’extrême. Les boutons de partage se multiplient, dans le navigateur Safari ou les visionneuses de fichiers tel Aperçu.

Le centre de sécurité Gatekeeper chapeaute cet ensemble. En vertu d’un réglage plus agressif en standard, il n’autorise désormais que l’exécution de titres issus du magasin officiel d’Apple.

A titre comparatif, la version Lion requiert une simple autorisation au premier lancement.

Au regard d’une telle transfiguration, les ordinateurs portables ne devraient que mieux s’en porter.

Apple vient justement de faire le ménage dans sa gamme MacBook, à l’appui d’un rapprochement aussi esthétique que fonctionnel, dont pourrait découler un hybride entre les séries Air et Pro.

Mon article vous a plu ?
Restez-connectés en vous inscrivant à nos newsletters

Derniers commentaires



0 replies to Apple livre Mac OS X Mountain Lion aux développeurs

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

13:33:05