Apple ouvre son 77e magasin à San Francisco

Cloud

L’ouverture du nouvel Apple Store de San Francisco, situé en plein coeur de la ville, confirme le bien-fondé de la stratégie commerciale d’Apple.

Si vous passez par San Francisco, vous n’aurez pas longtemps à chercher le magasin Apple qui y a ouvert ses portes samedi 28 février. Installée sur Market Street, cette boutique s’étend sur deux étages, derrière une façade au design mimant celui des ordinateurs professionnels de la firme. Une devanture, la soixante-dix septième du réseau, composée d’une pomme blanche posée sur de l’aluminium brossé à l’angle de deux artères, au coeur de la zone la plus active du centre ville. Impossible de se perdre : les principales lignes de transport en commun transitent à proximité. Et l’autoroute 101 qui traverse la ville dispose même d’une sortie tout près. Pas très loin, vous trouverez aussi le Metreon, le premier complexe de divertissement urbain inventé par Sony, principale attraction de la ville. Un peu plus bas, le Moscone Center (voir édition du 7 janvier 2003), le centre de conférence le plus connu de la région, accueille – outre MacWorld Expo en janvier – nombre de conférences informatiques tout au long de l’année. Ce n’est pas fini : à cent mètres de là, on trouve encore le centre commercial ainsi que le centre d’information touristique de la ville. Et au nord, derrière l’échoppe, le flâneur pourra se perdre dans le quartier chinois. Inutile d’en rajouter pour comprendre : ce magasin est solidement campé au coeur du fief de la firme.

La méthode Apple

L’intérieur n’a rien à envier aux officines les plus prestigieuses déjà ouvertes, celles de New York, Chicago et Tokyo (voir édition du 1 décembre 2003). On retrouve les sections habituelles, dont le Genius Bar. Celui-ci “est extrêmement populaire dans nos magasins”, a indiqué Ron Johnson, le responsable de la chaîne, lors de sa présentation retransmise sur InsideMacRadio.com le 26 février. “20 % des personnes venant dans nos magasins passent par le Genious Bar dans lequel douze personnes aident les visiteurs. Nous ne faisons payer ces services que si nous devons remplacer quelque chose.” Mais les Apple Store vendent-ils vraiment ? “Nous sommes ici pour vendre un tas d’ordinateurs et d’iPod”, assure Johnson. “Notre façon de faire, c’est de participer à la vie de la communauté locale. Nous voulons que les gens restent.” En fait, tout le concept de l’Apple Store : fournir au visiteur un endroit où il se sent chez lui, au sein d’une grande famille (voir édition du 22 février 2002). D’où les événements ponctuels, l’aide gratuite des employés, la mise à disposition des machines, les séances dédiées aux switchers ou aux professionnels, les interventions d’artistes locaux… Et la méthode, qui consiste à mêler divertissements et ventes, semble porter ses fruits. De quoi se laisser facilement happer si l’on n’y prend garde !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur