Apple perd le leadership dans l’éducation

Cloud

Pour la première fois, Apple est devancé, aux Etats-Unis, par un constructeur de PC. Dell est devenu le premier fournisseur du secteur éducatif.

La nouvelle aura du faire l’effet d’une douche froide à Cupertino. Apple n’est plus numéro un sur le marché de l’éducation américain, généralement considéré comme une position stratégique pour l’entreprise. S’appuyant sur une étude de Dataquest, Dell a expliqué qu’il détenait désormais 21% de parts de marché, soit environ 5% de plus qu’Apple. Plus grave, cette position aurait été conquise au premier trimestre 1999 et conservée au suivant.

Steve Jobs, qui avait investi en force universités et écoles avec ses premiers Macintosh en 1984, devrait mettre un point d’honneur à redresser la barre. Il reçoit l’appui involontaire d’un institut d’études au travers d’un rapport rendu public sur l’équipement informatique des écoles américaines. L’étude montre les progrès réalisés en quelques années. De 10,8 enfants par ordinateur en 1993, le chiffre est passé à 5,7 en 1999. Avec de fortes disparités géographiques: le Wyoming, un état peu peuplé, affiche un ordinateur en milieu scolaire pour 3,5 enfants, tandis qu’en Californie, état où la population est jeune, 8,1 enfants se pressent en moyenne devant chaque ordinateur. Un Etat essentiel, donc, pour toute stratégie de reconquête d’Apple dont le portatif iBook vise particulièrement le marché éducatif

Pour en savoir plus : Dataquest


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur