MobilitéOS mobilesRégulations

Apple a pioché dans le réservoir de brevets de feu Nortel

apple-rockstar-brevets-nortel-encheres-mobile
0 0

A travers le consortium Rockstar, Apple a acquis 1024 brevets de technos mobiles Nortel qui ont été mis aux enchères. Un atout dans la bataille des brevets face à Android.

Au cours des six derniers mois, Apple s’est emparé d’un millier de brevets émanant du consortium Rockstar.

Une documentation a été dévoilée dans ce sens par une instance de régulation en Corée du Sud.

On y apprend que le consortium Rockstar Bidco, apparu en 2011 et soutenu par des firmes comme Microsoft, Sony, Ericsson, RIM et Apple, a intégré un large catalogue de brevets (entre 4000 et 6000 brevets) mis aux enchères pour 4,5 milliards de dollars.

Des actifs immatériels cédés par Nortel du nom de l’équipementier télécoms canadien tombé en faillite.

Le recours à Rockstar Bidco permet d’éviter une mainmise intégrale par Google sur ce précieux trésor.

Les firmes qui ont investi dans cette structure peuvent donc « faire leur marché » en fonction des brevets qui les intéressent.

Apple aurait ainsi procédé à l’acquisition d’au moins 1024 brevets pour un montant de 2,6 milliards de dollars.

En effectuant une recherche dans la base de données de l’Office des brevets aux Etats-Unis (US Patent and Trademark Office), Business Insider s’est aperçu que Rockstar a procédé au transfert de 1350 brevets sur le sol américain.

Il semblerait qu’Apple en ait largement profité.

Une manière de se blinder dans la bataille de la propriété intellectuelle associée aux technologies mobiles face à Google et les partisans Android.

En début de semaine, la firme de Cupertino et HTC, fabricant taïwanais de smartphones sous Android, ont fini par signer un accord à l’amiable dans la bataille judiciaire des brevets qui les opposait.

Credit photo : Shutterstcok.com – Copyright : wacpan