Apple publie le code source de Darwin 9, la colonne vertébrale de son Leopard

Cloud

La Pomme vient de publier le code source du “noyau” de son système d’exploitation Leopard. Sans les outils propriétaires associés.

Leopard, la dernière version du système d’exploitation Mac OS X d’Apple qui a surgi le 26 octobre, a immédiatement suscité l’intérêt des nombreux aficionados d’Apple. Pour les développeurs, la Pomme vient aujourd’hui de libérer Darwin, l’épine dorsale de son système d’exploitation.

Quelle différence avec le félin? Darwin, qui reste gratuit dans sa version 9.0 (il l’a toujours été depuis la v 1.0), est le noyau libre et gratuit du système d’exploitation. Distribué sous licence APSL (Apple Public Source Licence), il s’appuie sur XNU (pour XNU’s Not Unix), un système soutenu par Apple qui est lui-même basé sur Mach 3.0 (un micro-noyau) et sur le système d’exploitation Unix FreeBSD (pour “Berkeley Software Distribution”).

Sont exclus de Darwin, certaines applications propriétaires d’Apple, dont l’explorateur (Finder), le navigateur Web (Safari) et certains interfaces de programmation (Cocoa et Carbon).

La “libération” du noyau doit aider le groupe de Cupertino à promouvoir son Leopard. Elle doit aussi faciliter le développement de drivers et d’applications tierces par des contributeurs externes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur