Apple recrute des fans sur PC

Mobilité

Le portage de l’iPod puis d’iTunes sur PC marque un revirement de la part d’Apple. Au delà de la diversification, il faut être présent auprès du plus grand nombre pour trouver de nouveaux revenus.

Engouement généralisé après le passage de l’application iTunes sur Windows. La presse en ligne est dithyrambique, les premiers utilisateurs de PC lui font un accueil plutôt chaleureux et les analystes soulignent les effets stratégiques de l’apparition de cette solution juste avant les fêtes de fin d’année. Il avait pourtant été prévu que le portage d’iTunes n’interviendrait pas aussi rapidement. La sortie d’Apple du monde Mac ne laisse aucun doute : il s’agit pour iTunes de capturer le plus grand nombre d’utilisateurs et de dénicher de nouveaux clients pour le Music Store ou encore l’iPod. Où aller les chercher, ailleurs que sur PC ? La solution musique d’Apple se présente donc comme le cheval de Troie pour ses produits. Le mouvement spontané généré devrait permettre pour l’entreprise d’entraîner des revenus en ligne d’une part – l’objectif affiché est de 99 millions de dollars d’ici avril 2004 – mais aussi d’augmenter les revenus tirés de l’iPod. Le baladeur vient de rapporter 121 millions de dollars sur le dernier trimestre (voir édition du 16 octobre 2003). Une approximation basse permet d’estimer que la solution musique pourrait générer à elle seule, d’ici la fin de la prochaine année budgétaire, près de 1 milliard de dollars (860 millions d’euros). Soit 10 à 15 % du chiffre d’affaires 2004 de l’entreprise !

Et on peut déjà imaginer les revenus “collatéraux”, notamment la vente d’accessoires pour l’iPod. Le baladeur numérique de la firme vient en effet d’évoluer : il accepte d’enregistrer la voix et de charger des images d’appareils photo, grâce à des accessoires signés Belkin disponibles sur l’Apple Store. Un micro permet l’enregistrement au format Wave, et un mini lecteur reconnaît les cinq formats de carte mémoire les plus répandus (CompactFlash, SmartMedia, Memory Stick, SD et MMC).

Un revirement stratégique important

Enfin, en s’ouvrant à la plate-forme PC, Apple espère bien vendre quelques Macintosh supplémentaires. Avec la simplicité d’utilisation d’iTunes, Apple pourrait bien réussir à charmer quelques PCistes. Et si ceux-ci ne représentent pas grand-chose pour Microsoft, ils généreront des gains substantiels pour Apple : un gain de 1 % de parts de marché devrait apporter à la firme près de 2 milliards de dollars supplémentaires (1,7 milliard d’euros) ! iTunes opère donc un revirement stratégique important et pourrait même annoncer, à terme, le portage d’autres applications capables de convertir les utilisateurs de Windows, comme iChat, l’application de vidéophonie, qui induirait des ventes de ?Mac mais aussi d’iSight (voir édition du 30 juin 2003).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur