Apple redevient un grand

Cloud

Les bonnes ventes de l’iMac ont relancé Apple dont l’action s’envole, et qui rentre à nouveau dans le top 5 des constructeurs.

Le cours des actions Apple a grimpé de 8% ce mardi suite à la parution hier aux Etats-Unis d’une étude publiée par PC Data rapportant des ventes exceptionnelles pour l’iMac. Selon le cabinet d’études, c’est le micro-ordinateur ?toutes catégories confondues- qui s’est le plus vendu en novembre dans les magasins américains et par correspondance. Sur cette période, il s’est accaparé 7,1% du marché en volume (50000 unités) et 8,2 % du chiffre d’affaires des ventes de micro.

Dans son rapport, PC Data précise que l’iMac, quatrième au classement pour le mois de son lancement en août, se serait hissé à la troisième place en septembre puis à la seconde en octobre.

Si l’on ajoute les ventes de PowerMac et de Powerbook à base de G3, cette progression spectaculaire a permis un doublement de la part de marché d’Apple aux Etats-Unis. Le constructeur est passé de 5 à 10 % de parts de marché sur le marché de la vente au détail. Il rentre à nouveau dans le top 5, en cinquième position derrière le leader Compaq suivi de Packard-Bell-Nec, HP et IBM. Le cabinet d’études indique toutefois que la vente au détail dans les magasins représente entre 15 et 20% des ventes totales, le pourcentage restant étant réalisé directement par les entreprises et les professionnels.

Après une passe très difficile, Apple revient donc dans la cour des grands. Le retour de Steve Jobs en tans que PDG intérimaire l’an passé a marqué un véritable tournant pour la société qui enregistre sa première année bénéficiaire depuis 1995. L’iMac est sans doute le produit qui symbolise le mieux ce succès.

Le micro vedette a su s’imposer grâce à une campagne de marketing très bien orchestrée par Apple qui a su mettre en valeur le look futuriste de sa machine grand public. Des acteurs de cinéma comme Jeff Goldblum ont été sollicités pour vanter l’iMac qui a aussi “trusté” les séries télés américaines les plus regardées.

Parallèlement, le prix peu élevé de ce Mac multimédia a beaucoup contribué aux bons résultats enregistrés depuis le lancement. Selon PC Data, en novembre, l’iMac a été talonné de près par le Presario 5150, un PC Compaq équipé d’un processeur K6-2 d’AMD et par le Pavilion 6355, un PC d’Hewlett-Packard qui exploite une puce Celeron d’Intel. Il s’agit de deux PC d’entrée de gamme vendus aux alentours de 1000 dollars (6000 francs). En novembre, le prix moyen de vente de l’iMac aux Etats-Unis a été de 1226 dollars (7350 francs). De nombreux revendeurs ont proposé des offres groupées (avec imprimante, logiciels, scanners… ).

Conscient de l’importance cette composante, Steve Jobs a d’ores et déjà annoncé des baisses de prix de l’iMac dans le courant de l’année prochaine. Mais pour décembre 98, PC Data pense que l’iMac ne se maintiendra pas en tête des ventes devant les prix très agressifs proposés pour les PC d’entrée de gamme à Noël.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur