Apple renonce à baisser les prix des iTunes au Royaume-Uni

Mobilité

Le jeu des marchés monétaires a rééquilibré les tarifs entre le Royaume-Uni et le reste de l’Europe, rendant inutile une baisse du prix des iTunes.

Apple a confirmé qu’il n’envisageait plus de réduire les prix des téléchargements iTunes au Royaume-Uni, invoquant la hausse du cours de l’euro.

En janvier, Apple avait annoncé une baisse du prix des téléchargements pour les consommateurs britanniques, lesquels figuraient parmi les plus meilleurs acheteurs au monde. Cette annonce faisait suite à une information selon laquelle l’UE envisageait d’enquêter sur les prix des téléchargements iTunes pratiqués au Royaume-Uni dans le cadre de la législation relative à la concurrence.

L’enquête a été lancée suite aux plaintes des utilisateurs britanniques d’iTunes, dénonçant un prix excessif. Chaque téléchargement était alors facturé 79 pence ou 99 pence au Royaume-Uni, contre l’équivalent de 67 pence et 87 pence pour le reste de l’Europe.

“La Commission a adressé une lettre de griefs aux principales maisons de disques ainsi qu’à Apple concernant les accords passés entre Apple et chaque maison de disque limitant les ventes de musique”, a déclaré la commissaire européenne à la concurrence Neelie Kroes.

“Les consommateurs ne peuvent acheter de la musique que depuis la boutique en ligne iTunes de leur pays de résidence. Les consommateurs ne peuvent donc choisir librement le lieu d’achat de leur musique et par conséquent le type de musique disponible et à quel prix”. Dans sa lettre de griefs, la Commission rappelle que ces accords sont contraires aux règlements du traité CE interdisant les pratiques commerciales restrictives (Article 81).”

Mais avec un euro fort et un cours de la livre en chute libre, l’écart de prix s’est progressivement résorbé.

“Nous avions annoncé notre intention d’aligner les tarifs britanniques à ceux des autres pays européens”, a déclaré un porte-parole d’Apple à la BBC. Ce réajustement n’est plus nécessaire puisque les taux de change l’ont fait à notre place.”

Quoi qu’il en soit, Apple risque de faire l’objet d’une enquête étant donné que les prix pratiqués en Europe sont beaucoup plus élevés que pour le reste du monde.

Aux Etats-Unis et au Canada, chaque téléchargement est facturé 99 cents, soit l’équivalent de 49 pence. Apple a imputé cet écart au coût élevé des activités en Europe.

Traduction de l’article Apple scraps UK iTunes price cut de Vnunet.com en date du 15 juillet 2008


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur