Apple sacrifie Leopard sur l’autel de l’iPhone

CloudMobilitéSmartphones

Pour pouvoir honorer ses engagements sur la sortie de l’iPhone, Apple retarde
de quatre mois le lancement de son OS Leopard.

Apple a annoncé le report du système d’exploitation Leopard OS X 10.5 au mois d’octobre prochain. Pour permettre le lancement de l’iPhone dans les délais en juin, Apple n’a eu guère d’autres solutions que de faire le sacrifice de Leopard.

“L’iPhone contient le logiciel le plus sophistiqué jamais fourni avec un appareil mobile. Pour l’achever à temps, nous avons fait des choix avec un prix à payer. Nous avons dû emprunter à notre équipe MacOSX certaines ressources clés dans les domaines du génie logiciel et de l’assurance qualité”, a expliqué le fabricant.

Selon le calendrier initial, Leopard aurait dû être dévoilé à l’occasion du célèbre salon d’Apple, la Worldwide Developers Conference, programmée au mois de juin. Aujourd’hui, Apple a revu ses plans et prévoit de proposer à ses visiteurs juste une version beta du nouvel OS, dans l’idée de fournir une version complète en octobre.

“Les fonctionnalités de Leopard seront complètes d’ici [juin], mais nous ne pourrons pas fournir à cette date le niveau de qualité que nous exigeons et que nos clients attendent de nous”, a indiqué Apple.

La rumeur d’un retard avait commencé à planer le mois dernier. Apple avait alors démenti ces spéculations en maintenant que l’OS serait disponible dans les délais fixés.

Apple ne semble pas le moins du monde gêné par cette décision de privilégier la sortie d’un grand produit aux dépens d’un autre.
“Nous sommes convaincus que l’attente en vaut la peine”, ajoute le fabricant. “La vie nous impose souvent certains choix ; dans le cas présent, nous avons la conviction d’avoir pris la bonne décision.”

Leopard sera enrichi de nouveaux composants, dont l’application de sauvegarde TimeMachine d’Apple et un nouveau système d’interface appelé Spaces.

Leopard intègrera en outre la version finale de la technologie Boot Camp qui permet aux ordinateurs Mac d’exécuter les systèmes d’exploitation Windows, ainsi qu’un système OpenGL repensé et optimisé pour les processeurs multi-coeurs.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 12 avril 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur