Apple et SAP se retrouvent dans la mobilité en entreprise

Apps mobilesBig dataData-stockageMobilitéSmartphonesTablettes
apple-sap
3 27

Comme Samsung, Apple s’associe à SAP pour développer des applications mobiles professionnelles. L’accord comporte d’autres volets autour de l’offre HANA.

Les alliances se croisent dans la mobilité en entreprise.

Après s’être associé à Samsung pour développer des solutions adaptées à ses smartphones et tablettes Android, SAP fait de même avec Apple sur l’iPhone et l’iPad.

Ce partenariat comporte plusieurs volets.

En premier lieu, le développement d’applications natives pour iOS – écrites en Swift – autour de la plate-forme de big data analytique HANA.

Mais aussi la mise à disposition, pour les 2,5 millions de développeurs de la communauté SAP, d’un SDK qui permettra de créer des services personnalisés sur la base de HANA Cloud Platform, l’offre PaaS de l’éditeur allemand.

Ces applications donneront accès aux données et processus métiers sur l’ERP « maison » S/4HANA, dont l’ensemble des modules devraient être délivrés d’ici à 2020.

Elles permettront d’exploiter des fonctions propres aux terminaux Apple, que ce soit en matière de taille d’écran, de reconnaissance vocale avec Siri ou de biométrie avec le capteur d’empreintes digitales Touch ID.

Le tout sera assorti, avant la fin de l’année, d’une déclinaison du langage de conception SAP Fiori spécifique à iOS et d’une « SAP Academy » qui fournira outils et services de formation.

C’est le deuxième accord d’envergure pour Apple dans la mobilité en entreprise après celui noué à l’été 2014 avec IBM.

Depuis lors, les deux firmes ont développé plusieurs séries d’applications mobiles liées à un panel de services cloud.

Progressivement élargi à l’Apple Watch, le partenariat comporte aussi une plate-forme de gestion des appareils mobiles et des prestations de leasing (crédit-bail).

Dans le cadre de son alliance avec Samsung, SAP lorgne aussi l’Internet des objets.

L’industriel sud-coréen enrichirait en l’occurrence son catalogue de produits avec des « wearables » embarquant des fonctionnalités de sécurité optimisées pour les utilisateurs SAP.

En première ligne, le secteur du commerce, pour la gestion des stocks, des RH et de la relation client. Dans l’industrie du gaz et du pétrole, on vise plutôt l’administration des flottes mobiles et les méthodes d’interaction « en mains libres » pour les collaborateurs exerçant « sur le terrain ».

Crédit photo : Leszek Kobusinski – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur