Apple se prépare à croître hors des US

Cloud

La firme de Cupertino s’apprête à construire une usine de production de Mac au Brésil. L’engouement des Brésiliens pour les produits d’Apple semble fort, tout comme il l’est sur d’autres marchés. Le reste du monde serait-il en train de devenir le relais de croissance d’Apple après des résultats moins probants aux Etats-Unis ?

Dans une interview à MacNews Brésil, Marinaldo Azedevo, le directeur financier et directeur général par intérim d’Apple Brésil, a confirmé que l’étude de faisabilité d’une usine de production est en cours. Cette information vient confirmer l’engouement du marché sud-américain et surtout du Brésil pour les Mac. L’année 2000 a été un véritable succès pour la division d’Apple au Brésil et l’année à venir pourrait connaître la même pente ascendante. Des chiffres plus précis de ventes n’apparaissent malheureusement pas dans les comptes d’Apple, qui noie ses résultats par pays dans une consolidation des chiffres de vente au niveau continental. Pour le nouveau monde, Apple présente même un résultat “Amériques”, qui ne permet pas de déduire ses succès en Amérique du sud.

Un choix surprenant

La création d’une usine Apple supplémentaire est relativement surprenante : la firme de Cupertino a en effet cherché à sous-traiter sa production d’ordinateurs auprès de spécialistes locaux. Elle ne dispose en réalité que de trois usines lui appartenant en propre : l’usine nord-américaine de Sacramento, en Californie, l’usine de Cork, en Irlande, ainsi qu’une autre située à Singapour. La firme s’appuie, pour compléter sa production, sur des sous-traitants basés à Taiwan, en Corée, au Mexique, en république populaire de Chine et plus récemment en république Tchèque (voir édition du 16 novembre 2000). La création d’un site de fabrication supplémentaire indique deux choses : d’abord qu’Apple peut se le permettre, mais surtout que la demande le nécessite !

Avec 47 % de ses ventes à l’étranger et 53 % aux Etats-Unis, la firme reste très dépendante des aléas de son marché intérieur. Le ralentissement de la demande aux Etats-Unis – s’il se confirmait – aurait une influence néfaste sur les résultats à venir de la société. Se tourner vers le reste du monde, où la croissance reste forte pour elle, s’avère une stratégie déterminante. Les foyers sont déjà équipés à 50 % aux US, alors qu’ils restent à équiper ailleurs, à l’exemple de la France. Les ventes nettes des Amériques n’ont en effet augmenté que de 2 % cette année, alors que l’Europe (qui comprend l’Afrique et le Moyen-Orient) connaissait une croissance de ses ventes de 38 % et que le Japon enregistrait une croissance de 57 %. Si cette tendance se confirmait, Apple pourrait inverser dès 2001 ses revenus par zones géographiques, les tirant principalement du reste du monde plutôt que de l’Amérique du Nord.

Pour en savoir plus :

Le site brésilien d’Apple (en brésilien)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur