Apple sonde ses nouveaux utilisateurs

Mobilité

La firme à la Pomme demande à ses futurs et à ses récents utilisateurs venus du monde du PC de lui dire ce qu’ils pensent de leur expérience de transition et/ou des idées qu’ils se font du monde Mac. Pour laisser ces remarques aux archives ou pour les prendre en compte dans de futurs produits ?

Après les utilisateurs de longue date, les plus récents migrants sont invités à donner leur avis sur la sacro-sainte expérience d’utilisation des Mac : Apple demande à ses récents et futurs utilisateurs de Mac issus du monde PC de lui donner leur avis sur ce qu’ils pensent. Une démarche que la firme a initiée avec Mac OS X et qu’elle a poursuivie depuis à chaque sortie de nouvel appareil. Ainsi de l’iBook, qui bénéficierait de l’écran 14 pouces qui lui a été attribué en raison des remarques faites par des utilisateurs professionnels. Ainsi de presque tous les logiciels Apple qui ont évolué dans le temps se voyant ajouter des fonctions manquantes dans une première version, comme iTunes qui s’est vu adjoindre un égaliseur graphique. L’iPod a ainsi également profité de cet intérêt grandissant des bureaux de Cupertino pour les réflexions et les envies des utilisateurs de la marque. Une partie des améliorations de la nouvelle mouture du baladeur MP3 de la firme en proviendrait (voir édition du 21 mars 2002).

Attirer les nouveaux sans perdre les anciens

Aux ex ou futurs ex-utilisateurs de PC, il est demandé de jeter un éclairage nouveau sur le Mac au travers de leur point de vue sur ce qu’ils attendent des Mac ou sur la façon dont s’est déroulée leur transition de Windows (ou d’un Unix) vers Mac OS. Une démarche peu commune – qui ne s’adresse pour le moment qu’aux utilisateurs maîtrisant la langue anglaise – mais qui est destinée à faire le point sur les difficultés et facilités ressenties par les nouveaux clients face aux produits de la Pomme, et qui tend à soulever la question de son utilisation à venir. Ces sondagess ne resteront sans doute pas aux archives mais sont prévus pour être utilisés. Dans le but de comprendre le mécanisme d’une transition du PC vers le Mac ? Sans doute, mais certainement aussi pour améliorer les produits existants afin de répondre aux attentes d’un marché qu’Apple entend faire basculer peu à peu vers elle. Son ambition n’est pas faible : passer des moins de 5 % de parts de marché qu’elle détient actuellement à près de 10 %. La marge de progression n’a jamais été aussi importante : après être tombée si bas, Apple ne peut plus que remonter ! Mais encore faut-il s’intéresser à ses clients, des plus anciens aux plus récents en passant par les prospects. Si les deux dernières catégories intéressent Cupertino, le siège social de la Pomme ferait aussi bien de ne pas oublier ses plus fervents soutiens, auxquels elle ne montre que peu de gratitude d’être resté fidèles. Il lui faudra changer cette attitude pour fidéliser les derniers utilisateurs du Mac. Mais la firme prendra-t-elle aussi cet avis en considération ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur