Apple sur la sellette pour la qualité de ses produits

Cloud

Panther malade de son FileVault et de son FireWire 800, des écrans de PowerBook Alu 15 pouces atteints d’une varicelle numérique… Les problèmes de qualité se répètent chez Apple au moment où la firme désire profiter de la croissance pour gagner des parts de marché.

Les installations de Panther se sont faites à toute vitesse, ainsi que le note le site Daring Fireball. Ce blog destiné aux utilisateurs de Mac a réalisé des statistiques des visites de son site portant sur les versions de Safari, entre le 23 octobre et le 1er novembre. Panther – qui est accompagné de la version 1.1 de Safari – est passé de 16 à 59 % de parts de marché. Un succès dans la communauté Mac, si l’on se réfère à ce seul indicateur ! L’OS reçoit d’ailleurs de bonnes opinions sur le Web, mais certaines sont plus critiques que d’autres. Notre confrère CNet prévient ainsi : “Parallèlement aux avancées en termes de compatibilité avec les réseaux pour Windows, des problèmes se manifestent dans la mise en oeuvre et l’interface. En attendant qu’Apple répare ces bizarreries, nous ne pouvons recommander cette version aux utilisateurs de réseaux d’entreprise.” Ces critiques tombent au moment où Panther est également pointé du doigt pour ses bogues. D’abord l’incompatibilité de FireWire 800 avec certains disques durs munis d’un pont fourni par Oxford Semiconductor, qui a mené à la disparition de données de certains clients. “Le problème tient dans une modification de la manière dont l’OS utilise FireWire [avec le logiciel pilote utilisé sur les disques durs, Ndlr], indique Oxford dans un communiqué de presse. Un problème qui n’aurait pas dû se présenter : il aurait déjà été repéré dans les versions bêta de Panther, selon Oxford Semiconductor.

Un contrôle qualité déficient ?

Autre bogue en date pour Panther : FileVault, une fonctionnalité de cryptage de données à la volée. Celle-ci peut, dans certaines conditions, gêner l’utilisation de Safari, du carnet d’adresses, du Dock, de Mail et de Keychain. “Apple sait que des utilisateurs ont rencontré un problème en utilisant la fonction de restauration d’espace disque de FileVault. Nous étudions ces rapports. Les clients concernés devraient contacter AppleCare.” D’autres complications ont été soulevées ci et là. Reste une question de fond posée par le site Ars Technica : y a-t-il quelque chose de pourri dans le contrôle qualité de la Pomme ? Une remise en question qui vient après plusieurs incidents majeurs comme la mise à jour défaillante vers Mac OS 10.2.8 de certains PowerMac (voir édition du 29 septembre 2003), ou l’opération de destruction involontaire de fichiers par iTunes 2 (voir édition du 5 novembre 2001). La varicelle numérique contractée par des écrans de PowerBook 15 pouces en est un dernier exemple. Même si la critique semble injuste au regard des difficultés rencontrées par d’autres constructeurs informatiques, les soucis de qualité semblent de plus en plus fréquents (voir édition du 26 juin 2002) . L’importance de la démarche qualité est pourtant vitale à l’heure où Apple veut développer ses parts de marché. Jusqu’à présent, la fiabilité des Mac lui permettait d’éviter des taux de retour importants et renforçait la fidélité des clients.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur