Apple vers plus de transparence ?

Mobilité

Surprise : depuis quelques mois, le constructeur de Cupertino laisse traîner des informations susceptibles d’éclairer sur sa stratégie de développement. Derrière les petites phrases et les “oublis”, faut-il voir une véritable volonté de communication ?

Qui aurait dit qu’un jour Steve Jobs préciserait lui-même, sur scène, lors de la présentation d’un nouveau produit, quelle vitesse les processeurs utilisés par sa firme attendraient douze mois plus tard ? C’est pourtant ce que le P-DG de la Pomme a fait à l’occasion de la WWDC, en annonçant parvenir à des vitesses de 3 GHz l’été prochain (voir édition du 24 juin 2003). Surprise : cette confidence s’est vue confirmée lors de l’Apple Expo. “Nous n’allons pas nous reposer sur nos lauriers. Nous promettons de faire tous les efforts nécessaires pour améliorer encore cette machine et atteindre d’ici l’été prochain les 3 GHz.” Qui l’eût cru : un calendrier de sortie de PowerMac ! Même chose pour les portables, annoncés pour fin 2004, voire dès l’été prochain (voir édition du 25 septembre 2003). Le responsable marketing produit d’Apple, Greg Joswiak, avait déjà précisé en juillet que le G4 restait très important pour la ligne de portables d’Apple. Et Jon Rubinstein, le directeur matériel de la firme, a quant à lui souligné que la conception d’un PowerBook G5 relevait d’un important tour de main d’ingénierie. Pour les lignes de machines professionnelles, l’horizon s’avère donc débouché.

Clins d’oeil et indices

Mais elles ne sont pas les seules à profiter de ces petites phrases : la solution de musique en ligne a elle aussi vu son calendrier précisé. Sorti de la scène du Palais des Congrès, Steve Jobs a bien voulu indiquer que la version pour PC de l’iTunes Music Store serait lancée avant la fin de l’année. Et la version européenne ? “Pas avant 2004”a-t-il confirmé, reprenant le discours de son représentant européen, Pascal Cagny. Ce dernier avait, à plusieurs reprises, souligné à quel point il était complexe de nouer des accords avec les maisons de disques sur le Vieux Continent. De plus, à l’instar de l’apparition dans Jaguar durant l’été du code nécessaire au fonctionnement de la souris et du clavier Bluetooth, nombre d’indices sont semés de-ci, de-là, telles les copies de travail de la version bêta de Panther (Mac OS X 10.3), qui laissent à penser que sa commercialisation ne devrait plus tarder. Selon Apple Insider, Panther pourrait être lancé le 3 octobre ? ou 10/3 dans la notation des dates américaine ! Le plus gros clin d’oeil d’Apple à son public aura d’ailleurs été la conversation de Steve Jobs avec le Français Bertrand Serlet, responsable de l’OS, lors de la dernière keynote : ils ont plaisanté sur le travail qui restait à faire (voir édition du 16 septembre 2003). Un signe de l’arrivée imminente du nouveau système ?

Les dirigeants d’Apple reconnaîtraient-ils ainsi la nécessité d’éclairer quelque peu l’horizon de la clientèle, et notamment celui de la clientèle professionnelle ? L’annonce d’un développement de machines à un an, ainsi que les précisions apportées sur certains délais de développement nécessaires avant la commercialisation d’applications, font partie d’une politique de communication plus attentive aux besoins du marché. On comprend d’autant plus ce revirement de politique de la part du constructeur qu’Apple n’a pas à rougir des produits qui profitent de ce changement de stratégie de communication. Certes, il est encore trop tôt pour assurer que la firme va systématiser cette relative transparence. Mais une chose est sûre : elle devrait lui permettre d’écarter les effets dévastateurs de certaines rumeurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur