Apple veut exploiter le filon iPad

CloudMobilitéSmartphonesTablettes

Avec la sortie réussie de l’iPad, Apple peut compter sur une nouvelle ligne de business. Jusqu’où peut-il marquer son empreinte sur le marché des tablettes ?

L’iPad confirme son envol. En présentant la nouvelle version iPhone OS 4 jeudi soir, Steve Jobs, patron d’Apple, a révélé que 450 000 tablettes numériques tactiles ont été écoulées.

Rien que le premier jour de commercialisation aux Etats-Unis (3 avril), la “marque à la pomme” en avait vendu 300 000 (pré-commandes incluses). Difficile de nier une certaine attraction de la part des consommateurs.

Autre indication fournie par Steve Jobs hier soir : les détenteurs d’iPad ont téléchargé 600 000 livres numériques (via iBookStore) et 3,5 millions d’applications via l’App Store depuis le lancement de la tablette.

Un “éco-système” iPad se forme, en suivant les traces de l’iPhone.

Jusqu’où Apple peut-il pousser les ventes d’iPad ? Les analyses des cabinets d’études sont très variées.Gartner estime qu’Apple captera la plus grande part de marché des tablettes tactiles (10 millions d’exemplaires, toutes marques confondues).

Quant à la banque d’affaires Goldman Sachs, elle estime qu’Apple écoulera six millions d’iPad dès cette année et génèrera un chiffre d’affaires supplémentaire de 3,9 milliards de dollars avec l’éco-système de la tablette.

Face aux risques de rupture de stock dans certains magasins aux Etats-Unis, la firme de Steve Jobs assure que la cadence de production va s’accélérer pour éviter des goulets d’étranglement.

Mais il faudra sans doute apprendre à moyen terme à partager le gâteau du marché des tablettes tactiles avec des concurrents comme HP, Dell, Sony, Samsung ou Nokia qui réfléchissent chacun de leur côté à la riposte.

Qu’ils se dépêchent…Selon Digitimes Research, Apple pourrait lancer un “iPad Nano” (une tablette de 5 ou 7 pouces) dès le premier trimestre 2011 à un prix inférieur à 400 dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur