Apple Xgrid, Oracle 10g, même combat ?

Cloud

Annoncée à Oracle World en septembre dernier, la base de donnée Oracle 10g sera disponible également sur Mac OS X. Bizarrement, l’initiative Xgrid d’Apple intervient au même moment, tandis que son serveur Xserve G5 est attendu avec impatience.

La rumeur selon laquelle des vendeurs et des cadres d’Oracle seraient venus grossir les rangs d’une nouvelle unité de vente aux entreprises chez Apple est-elle fondée ? Selon Infoworld, le patron d’Oracle, Larry Ellison, qui s’est auto-décrété meilleur ami de Steve Jobs (voir édition du 12 juin 2001), aurait donné son accord pour cette migration. Ce bruit de couloir intervient alors que la base de données Oracle 10g est sur le point d’être commercialisé. Ce nouveau produit d’une des toutes premières sociétés sur le marché des bases de données, doit exercer un effet de levier sur l’infrastructure informatique des entreprises qui l’adopteront. Visant plus spécifiquement les PME-PMI, Oracle 10g joue sur sa capacité de grille de calcul, qui permet d’utiliser toutes les ressources informatiques des Intranet, ne laissant aux ordinateurs que peu de répit. Pour relancer ses ventes avec ce produit, Oracle met en avant le fait qu’il ne nécessite pas l’achat de nouvelles machines et qu’il permet aux entreprises d’utiliser plus leurs ordinateurs, exploités seulement aujourd’hui entre 15 et 30 % du temps. Oracle a déjà travaillé sur une version de sa base 9i pour Mac OS X (voir édition du 23 août 2002). Mais la solution 10g (g pour Grid ou grille de calcul) devrait être disponible sur Mac OS X.

Ce produit arrive curieusement au moment où Apple investit la voie du Grid Computing : d’après des commentaires d’employés, la Pomme s’intéresse au domaine depuis un peu plus d’un an. Son site a même hébergé une liste de discussion Xgrid (voir édition du 22 octobre 2003). Sur quelques forum, les utilisateurs les plus avertis pointent même du doigt les différentes applications envisageables avec cette technologie et la possibilité de partager les traitements. L’application Xcode développée par la Pomme pourrait être utilisée de cette façon. Surtout, en combinant Xgrid avec Oracle 10g, Apple pourrait disposer d’un argument supplémentaire dans le secteur des biotechnologies, si elle était utilisée sur des Xserve G5 : la firme Myriad Proteomics a démontré que l’interaction des applications Oracle 10g et BLAST pouvait raccourcir considérablement les temps de recherche. Et son étude ne prend pas en compte les accélérations que le G5 serait à même de fournir grâce à son unité de calcul vectoriel et dont le logiciel BLAST est à même de profiter. A en croire la proximité dans le temps des annonces et de la disponibilité de ces produits, Apple pourrait profiter de la sortie d’Oracle 10g sur sa plate-forme pour révéler aussi bien son Xserve G5 que sa solution de grille de calcul.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur