Application mobile : iOS perd peu à peu du terrain face à Android

MobilitéOS mobiles
android-Copyright Ociacia-Shutterstock.com

Selon la dernière étude d’AT Internet, si les applications mobiles iOS, en termes de visites, continuent de dominer le marché, Android continue, au fil des mois, de grignoter des parts de marché.

Le marché français des applications mobiles se concentre, aujourd’hui, autour d’Apple iOS et Google Android qui se partagent 98% du trafic. Et la guerre fait rage entre les deux acteurs pour la première place, détenue par Apple.

Selon l’analyste AT Internet, qui a réalisé en août 2012 un audit à partir de 343 applications tous secteurs confondus, près de 75% des visites françaises sont issues d’une plate-forme iOS contre 23,5% sous Android.

Samsung Bada, RIM BlackBerry et Nokia Symbian se partagent les miettes avec respectivement 0,6%, 0,3% et 0,2% des visites. Microsoft Windows Phone reste désespérément absent du classement, souligne Silicon.fr.

La domination d’Apple est incontestable. Mais elle s’effrite. Sur les onze derniers mois, Android a gagné 7,8 points (15,7% en octobre 2011) en parts de visites, malgré une baisse en août de 1,6 point. Dans le même temps, iOS a perdu 7,4% des parts de visites (82,2% en octobre 2011).

« La stratégie de Google consistant à vouloir proposer son OS aux téléphones de la plupart des constructeurs (et notamment grâce à Samsung et son Galaxy SIII) s’avère visiblement payante, même si iOS reste toujours largement dominant sur le marché… », notent les auteurs de l’étude.

Néanmoins, les chiffres ont été collectés avant la sortie de l’iPhone 5 qui, au regard de ses ventes, pourrait freiner la chute d’Apple à défaut d’inverser la tendance. Ensuite, il s’agit là d’un comportement limité au marché français qui ne reflète pas nécessairement la réalité mondiale.

D’autant que les développeurs tendent à préférer la plate-forme d’Apple pour leurs applications. Sur 10 applications développées, 7 le sont pour l’iPhone ou l’iPad, rapportait le cabinet d’analyse Flurry en juin dernier. On est encore loin du renversement de tendance pronostiqué par le président de Google, Eric Schmidt, en décembre 2011 à la conférence LeWeb.

 

 

Crédit image : Copyright Ociacia-Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur