Applications mobiles : un défi pour les entreprises

Apps mobilesCloudGestion cloudMobilité
applications-mobiles-entreprise

Une étude CA Technologies illustre les efforts que doivent fournir les directions informatiques pour adapter leur stratégie à l’évolution des besoins métiers en matière de mobilité.

Il existe aujourd’hui, dans les entreprises françaises, une grande marge de progression sur les questions liées à la mobilité.

C’est l’un des principaux constats établis par CA Technologies à l’issue d’une enquête menée en mai 2014 auprès de 175 professionnels issus des secteurs de la distribution, des services, de la finance, des télécoms et du public. La plupart des responsables et dirigeants ayant répondu au questionnaire en ligne ont reconnu faire face à une évolution rapide des méthodes de production, les salariés passant des plus en plus de temps sur leurs smartphones et leurs tablettes, aux dépens des PC.

La course aux applications mobiles est lancée, avec de nouvelles exigences à satisfaire en matière de développement et de déploiement de solutions métiers. En tête de liste, la nécessité d’instituer un modèle collaboratif reposant sur une interaction de tous les instants avec les utilisateurs finaux, dont la perception et la connaissance évoluent à mesure qu’ils acquièrent de l’expérience dans l’utilisation des smartphones et des tablettes.

Conséquence de cette “consumérisation” de l’informatique,  les applications grand public connaissent un essor sans précédent : 69% des employés interrogés déclarent en exploiter au moins une dans le cadre de leur travail. Ils ne sont que 50% à se servir exclusivement de solutions fournies par leur entreprise. Dans 34% des cas, Dropbox, LinkedIn, Skype et consorts sont vantés pour leur simplicité, leur ergonomie, leur fluidité ou encore leur disponibilité, que de nombreux sondés disent “ne pas retrouver” avec des applications développées en interne (10% n’en sont “pas du tout” satisfaits ; seulement un tiers n’ont rien à y redire).

Ces pratiques entraînent l’émergence d’une “informatique parallèle” qui échappe généralement au contrôle des entreprises. Et c’est bien à ces dernières d’adapter leur stratégie, à l’heure où 18% des collaborateurs estiment que leur directeur informatique n’est “pas du tout” à l’écoute de leurs besoins (44% considèrent que c’est “parfois” le cas). L’argument de la productivité pèse par ailleurs en faveur des salariés : parmi les 79% qui possèdent un appareil mobile, environ un tiers déplorent la perte de “plus de 6 minutes de travail” par jour à cause de la mauvaise qualité des applications qui leur sont fournies.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les meilleures applications Android pour les pros ?

Crédit photo : Don Pablo – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur