Applications mobiles : Facebook veut concurrencer l’App Store à travers le HTML 5

CloudMobilitéOS mobiles

Le réseau social est en train de monter une plate-forme mobile visant à déstabiliser Apple (iPhone, iPad) bien ancré dans la mobilité.

Facebook travaille discrètement sur un projet baptisé “Spartan”, qui consiste à concevoir une plate-forme basée sur HTML 5 à destination des applications mobiles susceptibles d’entrer en concurrence avec l’App Store d’Apple.

“La principale cible est surprenante et impressionnante à la fois : la version mobile de Safari [navigateur d’Apple, ndlr]”, estime TechCrunch qui a révélé le secret de Facebook dans une contribution en date du 15 juin.

“Facebook ne l’admettra jamais mais ceux qui sont proches du projet suggèrent que l’intention est très clair :  ‘utiliser les propres terminaux d’Apple afin de libérer la distribution des applications mobiles’.”

Selon le site média du Web 2.0, 80 développeurs externes ou plus travaillent avec le réseau social sur ce type de projet très en vogue : à partir de la version mobile de Facebook, tapez l’application que vous souhaitez charger puis faîtes-là tourner à travers un  “emballage Facebook”.

De plus, les membres pourront exploiter les fonctions de Facebook comme les Facebook credits au sein des applications. Autant d’orientations qui amènent à penser que la plate-forme finalisée du réseau social constituera un véritable challenger de l’App Store d’Apple.

“C’est clair : Android fera aussi partie de cette nouvelle plate-forme”, considère TechCrunch. “Mais il nous a été rapporté que la première cible, c’est la version mobile de Safari sur les appareils iOS.”

Les relations entre Apple et Facebook sont vraiment compliqués. En septembre 2010, Apple avait lancé Ping, un réseau social destiné aux millions d’utilisateurs d’iTunes permettant de s’échanger des informations et des avis sur les la musique et les artistes.

Ce service est connecté à Twitter mais Facebook avait refusé une passerelle d’interopérabilité avec le réseau Ping.

Dans une conférence AllTHingsD, Steve Jobs, P-DG d’Apple, avait déclaré que la société de Mark Zuckerberg “exigeait des clauses exubérantes qui étaient inacceptables”.

Dans la série des mouvements, Facebook s’est rapproché de Microsoft, qui dispose d’une part minoritaire dans le réseau social.

Depuis février, la firme de Redmond a commencé à intégrer les données de Facebook dans les algorithmes de son moteur Bing. Ce qui permet notamment de voir dans les pages de résultats les sites Internet que “vos amis aiment” à travers le bouton dédié.

Dans tous les cas, Microsoft applaudit toutes les initiatives visant à déstabiliser Apple dans la mobilité. Mais les efforts fournis pour développer des applications basées sur HTML 5 pourraient également saper les efforts du promoteur de l’écosystème Windows Phone.

Parmi les projets de Facebook, le réseau social serait également en train de développer un service de partages photos pour les terminaux mobiles.

Adaptation en français d’un article eWeek.co.uk : Facebook To Challenge Apple App Store With ‘Project Spartan’ (16 juin 2011)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur