Applications mobiles : les possesseurs d’iPod Touch sont les plus gourmands

CloudMobilitéOS mobilesSmartphones

Selon la régie publicitaire AdMob de Google, les utilisateurs d’iPod Touch téléchargent plus de 12 applications mobiles par mois, contre un peu plus de 8,5 pour les possesseurs d’iPhone et de terminaux Android.

La régie publicitaire AdMob, rachetée par Google en novembre dernier, s’est fendue d’une petite étude concernant les habitudes des possesseurs d’iPhone, d’iPod Touch et de mobiles sous l’OS Android concernant les téléchargements d’applications sur leurs terminaux.

Concernant ce mois de janvier, AdMob note que les utilisateurs d’un iPod Touch d’Apple sont les plus friands d’applications. Ils ont ainsi téléchargé sur l’AppStore, en moyenne, pas moins 12,1 applications par mois, soit 37% de plus que les utilisateurs d’un iPhone ou d’un terminal Android.

Sans surprise, ces mobinautes  préfèrent avoir recours à des applications gratuites (10,5 de “downloadées” par mois) que payantes, au grand dam des développeurs et d’Apple, qui voit en l’AppStore une nouvelle source de revenus.

Rappelons qu’en janvier 2010, l’AppStore a franchit la barre des 3 milliards de téléchargements et propose à ses aficionados plus de 100 000 applications.

L’iPhone, qui s’est déjà écoulé à plus de 50 millions d’exemplaires, n’est pas en reste. Ses utilisateurs ont téléchargés le mois dernier quelques 8,8 applications en moyenne.  Ils sont aussi les plus enclins à dégainer leur portefeuille : 1,8 application sur les 8,8 téléchargées est payante, contre 1,6 pour l’iPod Touch et 1,1 pour les mobiles Android.

Les possesseurs d’un smartphone sous Android sont légèrement moins gourmands, mais plébiscitent tout de même les applications proposées sur l’Android Market : ils ont ainsi téléchargé en janvier 8,7 applications en moyenne sur la plate-forme dédiée à l’OS open source.

Si les possesseurs d’iPod Touch ont tendance à plus télécharger des applications sur l’AppStore, Admob souligne que c’est en raison de leur âge : ils sont plus jeunes que les utilisateurs d’autres terminaux.

Ainsi, la régie publicitaire de Google précise que 65% d’entre eux ont moins de 17 ans, contre 13% pour ceux utilisant un iPhone, et 7% pour ceux possédant un mobile Google Android.

A lire également sur ITespresso.fr : Dossiers : L’effet iPhone 3G S et Google Android : opération séduction


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur