Applications Web : Flex 3 et AIR d’Adobe officiellement lancés

Cloud

Avec son outil de développement Flex 3 et son environnement d’exécution AIR, Adobe entend généraliser les applications Internet sur le poste de travail.

Adobe annonce la disponibilité de Flex Builder 3. Créé en 2004 par Macromedia (racheté en 2005 par Adobe), Flex est un environnement de développement d’applications Internet riches (RIA). L’outil s’appuie sur les langages du Web (MXML dérivé de XLM, ActionScript 3.0 similaire à Javascript, CSS…), et Flash pour l’interface de présentation des applications ainsi développées. Présente sur la quasi-totalité des navigateurs des postes de travail dans le monde (environ 98 % selon Adobe), la technologie Flash offre ainsi une plate-forme de déploiement massif des applications Flex.

La version 3 de Flex propose “une évolution logique du framework“, selon Michael Chaize, responsable développement chez Adobe. Flex 3 se distingue des précédentes versions par un outil de “débugage” plus évolué, une meilleure prise en charge des ressources machine disponible (notamment en mesurant la quantité de mémoire nécessaire à l’exécution de l’application) et son passage en mode open source annoncé le 26 avril 2007 (sous licence MPL). Une ouverture qui permet à Adobe de bénéficier d’importantes contributions extérieures comme celle de la communauté Mozilla et devrait ainsi accélérer les développements de la plate-forme. En France, la communauté les Tontons Flexeurs, organise le projet BabelFlex de traductions en plusieurs langues du SDK de Flex 3. Lequel n’est, pour l’heure, disponible qu’en anglais et japonais.

Super widget personnalisés

Flex 3 se concentre sur l’interaction entre les designers et les développeurs. “Le design est critique pour le succès d’une application“, rappelle Michael Chaize. L’outil s’intègre d’ailleurs avec la suite Creative 3 d’Adobe en offrant l’importation dans Flex de réalisations sous Flash, Illustrator, Photoshop et Fireworks. Proposé seul ou comme module externe de la plate-forme Eclipse, Flex est proposé à 179 euros HT en édition standard ou à partir de 499 euros (HT) en version “Professional”.

Flex sera particulièrement adapté pour le déploiement d’applications AIR que vient également de présenter Adobe en France. AIR (Adobe Integrated Runtime) est un environnement d’exécution d’applications multimédia qui permet de déposer les applications Internet riches (RIA) du navigateur sur le bureau de l’utilisateur. Autrement dit, proposer des super widget personnalisés et beaucoup plus performants.

La solution présente l’avantage de proposer des applications de type Web 2.0 entièrement personnalisées et, surtout, autorisant un mode de travail déconnecté (la synchronisation des données s’effectuant automatiquement lors de la reconnection du poste de travail). Une possibilité que les travailleurs nomades (agents commerciaux notamment) ou en déplacement apprécieront particulièrement.

Une nouvelle génération d’applications

Disponible gratuitement (l’installation est automatique lors d’une première utilisation) pour Windows, Mac OS et, dans les mois qui viennent, Linux, AIR affiche clairement une longueur d’avance sur son principal concurrent Silverlight. La technologie similaire à Flash de Microsoft reste, pour le moment, figée au navigateur.

AIR est l’enfant naturel du Web 2.0“, souligne Frédéric Massy, directeur marketing d’Adobe pour l’Europe de l’Ouest, “on passe du Web à papa à un environnement de programmation.” En bêta depuis plus d’un an, AIR a déjà été adopté par nombre d’acteurs comme Ebay, AOL, SAP, le Nasdaq Stock Market, The New York Times Company. Mais aussi Adobe lui-même qui travaille sur un player vidéo (avec gestion des DRM) et BuzzWord, un traitement de texte en ligne. Selon Frédéric Massy, “AIR marque une rupture pour créer une nouvelle génération d’applications“. La révolution Web se prolonge désormais sur le bureau.

(Article corrigé le 20 mars 2008 pour rectifier l’orthographe du nom de Frédéric Massy.)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur