Applidium : comment stimuler l’innovation mobile au service de l’industrie

Apps mobilesGestion des talentsManagementMobilité
applidium-agence-innovation-application-mobilite

Salon ROOMn : L’agence Applidium (groupe faberNovel) développe des projets autour d’apps mobiles associées à des accessoires innovants (Google Glass, Oculus). Entre défis techniques et industriels.

Que ce soit dans l’environnement iOS ou Android, Applidium cherche la prochaine application mobile innovante avec des projets menés en mode R&D.

A l’occasion du salon ROOMn qui s’est déroulé la semaine dernière à Deauville, l’agence parisienne de services IT – rattachée à la galaxie du groupe “boîte à idées” faberNovel depuis 2011 – exposait ses multiples compétences : back-end (c’est à dire “l’infrastructure back-office pour nourrir une application”), architecture SI et intégration d’API.

Le visiteur curieux était inévitablement attiré par le casque de réalité virtuelle d’Oculus qui traînait sur le coin d’une table du stand.

A partir d’un Mac, il permet d’organiser des démos d’une application d’une visite virtuelle d’un centre de retraitement des eaux usés à Lyon développée pour le compte de Suez Environnement. Elle a récemment fait l’objet d’une présentation au Salon des Maires.

Applidium ne manque pas de références clients : un prototype d’application pour les Google Glass destiné aux techniciens de maintenance de rames de métro (un projet mené sous la houlette d’Alstom), la fourniture d’un kit de développement logiciel (SDK) pour l’application mobile d’Axa Drive, des applications iOS livrées pour le compte de Canal Plus…

Elle estime être en mesure de gérer des feuilles de route de produits technos pour le compte d’entreprises issues du monde de l’industrie. Il y a comme un parfum d’open innovation…

L’élan peut déborder sur des projets plus techniques comme le portage iOS du lecteur multimédia open source VLC (exécuté en 2010) ou du reverse-engineering autour de l’outil de reconnaissance vocale Siri d’Apple (une performance réalisée l’année suivante).

Autre projet tout chaud mené en mode start-up : Applidium conçoit avec Dataiku une application Android (PathtToPark) pour le compte de la société Parkeon. En exploitant la dimension big data,  l’objectif est d’augmenter ses chances pour trouver une place de parking dans les grandes villes.

Applidium : flexibilité du lean, industrialisation des process

Depuis la création de la structure en 2010, la société n’aurait pas vraiment mené d’effort particulier en termes de prospection commerciale.

“Jusqu’ici, on ne faisait que de l’appel entrant”, témoigne Clément Rog, Business Developer chez Applidium.

La société – qui dispose d’un effectif d’une trentaine de collaborateurs (ingénieurs, designers, chefs de projet) – cherchent à monter en compétence sur les environnements Android et iOS.

Elle travaille sur plusieurs projets en simultané sous la forme de “challenges techniques”. Pour dépasser la sphère parisienne, elle ouvre un pôle technologique à Lyon.

L’approche est confirmée par Baptiste Benezet, CEO d’Applidium (ex-Baracoda) que nous rencontrons également sur place.
“On monte une approche produit dans le mobile comme l’app templating avec un côté très innovant et très industriel.”

L’approche conjuge à la fois la flexibilité du lean et industrialisation des process. “Cela ne sert à rien de bâtir des cathédrales, on avance progressivement.”

Baptiste Benezet assure que l’agence innovante ne cherche pas actuellement à lever de fonds. Il préfère rester discret sur les résultats financiers de la structure, qui a été co-fondée avec Romain Goyet.

applidium-agence-innovation-application-mobilite
Stand Applidium au salon ROOMn (Deauville 2015) : l’innovation et la mobilité au service de l’industrie (Crédit photo : Applidium)

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur