AppStore : les applications refusées par Apple ont leur propre site Web

CloudMobilitéSmartphones

Un développeur britannique vient de créer le site Web App Rejections, permettant aux développeurs de recenser les applications pour l’AppStore qui ont été refusées par Apple.

Depuis plusieurs semaines, le système de validation des applications Apple destinées à figurer au catalogue de l’AppStore pour un téléchargement sur l’iPhone et l’iPod déclenche la colère et la méfiance de certains développeurs, qui se sont vu refuser leurs applications sans justification probante, selon eux.

Un de ces développeurs mécontents le plus médiatisé est Joe Hewitt, chargé de développer l’application Facebook pour l’iPhone et qui a décidé de jeter l’éponge, en expliquant qu’il n’était pas d’accord avec les méthodes de validation d’Apple.

Pour rassurer les développeurs et les inciter à développer de nouvelles applications mobiles pour l’AppStore, Phil Schiller, le vice-président d’Apple en charge du marketing mondial, justifiait il y a quelques jours la politique d’accréditation des applications pour l’AppStore en expliquant qu’Apple se montrait très exigeant sur le choix et la qualité des applications soumises, pour être en mesure de délivrer à ses clients des contenus sûrs et fiables.

Phil Schiller précise également que 90% des applications rejetées l’ont été car elles présentaient des problèmes techniques.

Mais aujourd’hui, les développeurs recalés à l’entrée de l’Appstore montent au créneau. Un développeur britannique, Adam Martin, spécialisé dans les applications de jeux mobiles, a récemment créé un site baptisé App Rejections, où les développeurs peuvent librement publier leurs applications qui ont été refusées par Apple.

Les développeurs peuvent même indiquer sur ce site les raisons invoquées par la firme de Cupertino pour justifier son refus d’accréditer l’application. Ainsi, en guise d’explication, Apple évoque des bogues, des problèmes de non respect de la propriété intellectuelle ou de marque.

Un développeur évoque le funeste sort de son application baptisée “iPhone : The Missing Manual”, un guide d’utilisation du célèbre iPhone, qui a été refusée par Apple car elle contenait le mot… iPhone.

Aujourd’hui, selon Adam Martin, Apple utilise “une méthode de validation secrète, inexplicable, impénétrable et aléatoire”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur