AppUp : Intel pousse au modèle par abonnement

Cloud

Intel veut proposer un système d’abonnement sur sa place de marché d’application pour séduire les développeurs et créer une nouvelle ligne de business.

Intel pourrait inciter les développeurs à mettre en place un modèle par abonnement pour le téléchargement d’outils disponibles sur sa propre place de marché d’applications (AppUp) sur les netbooks et les tablettes.

A l’instar de l’App Store d’Apple pour les applis à contenus (journaux, magazines…).

Selon IDG, c’est Peter Biddle, Directeur général en charge des produits AppUp et des services chez Intel, qui avance cette idée d’abonnement afin d’obtenir des mises à jour et du contenu supplémentaire (DLC pour Downloadable Content)…

L’AppUp compte à ce jour 3000 applications. Elle sont soit gratuites soit payantes (jusqu’à 10 dollars).

Intel viserait ainsi à stimuler une nouvelle source de revenus,  en plus de la vente directe d’applications et de la la publicité intégrée à l’intérieur.

Mais Intel n’en oublie pas pour autant son métier de base : la microélectronique et la vente de microprocesseurs.

En filigrane, la mise en place d’abonnements a pour vocation de dynamiser l’AppUp Store et d’attirer de nouveaux développeurs pour enrichir son catalogue.

L’AppUp est destinée aux machines, netbooks et tablettes, tournant sous architecture x86.

A l’avenir, son magasin en ligne sera directement intégré dans l’OS MeeGo.

S’il existe déjà des tablettes sous MeeGo (WebTab de Néofonie) depuis 2010, la première à embarquer un processeur Atom “Oak Trail” est sortie en mai 2011 : la CL900 de Motion Computing (Atom Z670 gravé en 45nm).

Intel veut marquer un essai concluant avec le successeur des Atom “Moorestown” restés à l’état de projet puisque boudés par les constructeurs.

On pense ainsi à l’hybride tablette smartphone de LG sous MeeGo – le GW990 – qui n’a pas dépassé le stade du prototype.

Les “Oak Trail” doivent ainsi permettre au fondeur de pénétrer enfin le marché des appareils mobiles.

Et, dans cette optique, après l’AppUp Encapsulator qui permet de transformer très facilement une appli web en appli pour l’AppUp, l’abonnement devrait rendre le magasin en ligne plus attractif pour les développeurs et pour les clients.

La guerre du hardware s’appuie sur le software et les magasins d’applications sont les clefs de voûte des écosystèmes qui les emploient.

Et si le ramage (les applis) ne se rapporte pas au plumage (le SoC), il sera difficile pour un nouveau SoC (Oak Trail) de devenir le Phoenix parmi ceux qui existent déjà sur le marché (SoC ARM).

On notera tout de même que les “Oak Trail” pourront également s’appuyer sur l’OS Android Honeycomb dont le portage pour architecture x86 est en cours de réalisation par Intel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur