Après le fiasco Yahoo, Microsoft se rattrape avec Ciao

Mobilité

Microsoft s’empare de Greenfield Online Inc, le propriétaire des sites de comparateurs de prix Ciao pour près de 500 millions de dollars.

Microsoft cherche à étendre ses activités de moteur de recherche et de commerce électronique. Et c’est en Europe qu’il pose les jalons pour tenter d’atteindre cet objectif.

L’éditeur de logiciels vient d’annoncer le rachat de son compatriote Greenfield Online Inc, propriétaire des sites Internet européens Ciao! pour 486 millions de dollars (331 millions d’euros). Microsoft a déjà prévu de céder l’autre branche de Greenfield Online, celle de solutions d’enquêtes sur Internet (études d’opinions) à un acquéreur financier resté anonyme.

Greenfield Online Inc a donc changé d’avis et a rejeté la proposition d’achat de Quadrangle. L’offre de Microsoft était bien plus alléchante que celle de la société de médias qui offrait 15,50 dollars par action contre 17,50 dollars de la part du géant des logiciels.

Ciao présent dans huit pays dont la France

Ciao.com est un site Internet de comparaison de prix qui publie également des avis sur les produits rédigés par les membres de sa “communauté shopping”. Il s’est développé en France, mais aussi en Espagne, en Italie, en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Suède et aux Etats-Unis (en bêta). Les sites Ciao, avaient été rachetés par Greenfield Online en 2005.

“L’équipe de Ciao a bâti une communauté de consommateurs passionnés en se basant sur une technologie intuitive et des relations commerciales étendues qui, nous le croyons, bénéficieront à la plate-forme Microsoft Live Search”, a déclaré dans un communiqué Tami Reller, Vice President et directeur financier de Windows et services en ligne chez Microsoft.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur