L’ARCEP va ausculter le dégroupage et la portabilité fixe

Régulations
arcep-degroupage-portabilite-fixe-arcep-consultations

En parallèle, l’autorité de régulation des télécoms ouvre deux consultations publiques sur les manières d’étendre le dégroupage et de simplifier la portabilité du numéro fixe.

Cocorico, la France est la championne du dégroupage en Europe.

Du moins en termes de couverture selon le décompte de l’ARCEP : 86,3% de la population française a accès à des offres de détail bénéficiant du dégroupage (partiel ou total).

Alors que seuls 40% des NRA (nœuds de raccordement d’abonnés) de France Télécom ont été dégroupés à ce jour.

“Selon toute probabilité, le dégroupage ne pourra pas s’étendre à l’ensemble du territoire à horizon de la prochaine analyse des marchés, c’est-à-dire d’ici mi-2017”, considère l’ARCEP.

“Or, là où les offres bénéficiant du dégroupage ne sont pas accessibles, la gamme de services disponibles est souvent réduite et ne comprend généralement pas, par exemple, la télévision.”

Avant de lancer une nouvelle analyse des marchés du haut et du très haut débit (couvrant la période mi-2014 mi-2017), l’ARCEP lance une consultation publique sur les possibilités d’évolution des modalités de la régulation du dégroupage.

La procédure de contributions ouvertes s’étendra jusqu’au 15 mai.

Autre appel à réflexions : comment instaurer la portabilité fixe c’est-à-dire conserver son numéro de téléphone fixe en cas de déménagement et de changement d’opérateur.

C’est déjà possible mais c’est compliqué.

L’ARCEP a pu instaurer un système plus aisé pour le téléphone portable qui fête son quarantième anniversaire.

Comment le décliner vraiment pour le fixe de manière simple et sécurisée ? Là aussi, une consultation publique est initiée sur le sujet et elle s’échelonne jusqu’au 6 mai.

———————
Quiz : Connaissez-vous vraiment la fibre optique ?
——————-

(Crédit photo : Shutterstock.com – Copyright : PSD photography)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur