L’ARCEP constate l’essor de la 3G

Le dernier rapport de l’ARCEP conclut à une augmentation des débits sur les réseaux mobiles 3G et encense la qualité des services d’Orange.

Arcep Free Mobile téléphonie SFR Orange Bouygues

Plus d’un tiers des Français (37% de la population) ont accès au réseau 3G de Free Mobile.

C’est l’un des indicateurs en forte croissance au dernier rapport de l’ARCEP, dressant le bilan de la couverture et de la qualité des services mobiles dans l’Hexagone.

Arrêté au 1er juillet 2012, ce baromètre place SFR en tête de liste, dans un mouchoir de poche avec Orange (respectivement 98,6% et 98,5% du territoire). Bouygues Telecom en est à 95%.

Free Mobile devra couvrir 75% de la population en 3G d’ici janvier 2015 et 90% en janvier 2018.

Silicon.fr note qu’une obligation de déploiement incombe également à SFR, tenu d’atteindre les 99,3% à l’échéance du 31 décembre 2013.

La 2G touche quant à elle 99% des Français, Free Mobile s’appuyant sur le réseau d’Orange pour la délivrer.

Les travaux de l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) se sont également – et c’est une première en un même document – portés sur la qualité globale des services.

Si les appels et les SMS restent au top, la hausse importante du trafic (conséquence du délaissement de la téléphonie fixe) et l’intensification des usages entraînent une baisse relative « constatée depuis plusieurs années », selon le régulateur.

Ce dernier invite les opérateurs à concentrer leurs investissements sur le réseau mobile et plus particulièrement les transports ferroviaires, sur lesquels la qualité des communications est en retrait, de 13,8 à 16,9% selon les lignes.

L’arrivée de la 4G devrait stimuler un rehaussement des débits, déjà supérieurs de 50 à 175% en rapport à 2011, selon les déclarations des opérateurs.

La bande passante médiane en réception oscille entre 3,3 et 7,1 Mbit/s, avec des pointes à 10,5 Mbit/s sur les terminaux compatibles HSPA+ et 25 Mbit/s sur les tablettes.

Lors de tests menés sur smartphone, le réseau Orange a offert une cadence moyenne de 3,9 Mbit/s en téléchargement. Free Mobile, SFR et Bouygues Telecom obtiennent 2,9 Mbit/s, 2,5 Mbit/s et 2,4 Mbit/s.

Dans les détails, Free se détache du lot par le bas sur la diffusion vidéo (« – », symbolisant une qualité « très inférieure à la valeur de référence », quand Orange affiche « ++ »).

La navigation Web est également mise en défaut chez le nouvel opérateur 3G tant dans les agglomérations de taille moyenne (10 000 habitants) que les grandes (400 000).

———- Quiz ITespresso.fr ———-
Connaissez-vous bien les opérateurs mobiles ?
Testez-vous avec notre quiz.

Crédit image : freesoulproduction – Shutterstock.com

Derniers commentaires



One reply to L’ARCEP constate l’essor de la 3G
  • Le 4 décembre 2012 à 14:21 par ferrand

    Etant adjoint au maire d’une commune du plateau de Millevache ,la connection 3 G y est souvent defaillante et la maintenance » tres erratique (1 à 3 semaine sans connection par defaillance de l’emetteur ! )
    Delaisserait on les zones peu peuplées ?

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

19:27:53