L’ARCEP détiendrait les clés de la 4G pour l’iPhone 5

4GMobilitéRégulations
iphone-5-apple-connectivite-4G-smartphone

En examinant la manière d’exploiter la bande de fréquence 1800 MHz au-delà du GSM (2G), l’autorité de régulation des télécoms pourrait concilier les intérêts des opérateurs avec ceux d’Apple pour la connectivité 4G (LTE).

Etrange imbroglio autour de l’iPhone 5 avec le déploiement 4G en France.

Les premiers clients acquéreur du nouveau modèle de smartphone d’Apple ne pourront pas profiter de l’Internet très haut débit mobile (embryonnaire il est vrai au niveau national).

Mais c’est un peu frustrant comparé aux consommateurs américains.

Nous avions rencontré le même problème avec le lancement du Nouvel iPad en mars dernier.

Tout comme la tablette numérique, le nouveau smartphone d’Apple n’est pas compatible avec la norme 4G utilisée par les opérateurs de téléphonie mobile en France.

Mais cela devrait bouger à moyen terme : Orange penserait déjà à la prochaine étape avec un update de l’iPhone 5 pouvant inclure l’accès 4G (imaginons un “iPhone 5S” ou un “iPhone 6″…). Mais sans préciser d’échéance.

De toute façon, Apple n’aura pas le choix : il faudra s’aligner sur la concurrence qui se frotterait les mains au moindre faux pas de la “marque à la Pomme” sur la dimension de la connectivité.

Au niveau de la régulation des télécoms, l’ARCEP a attribué aux opérateurs français des licences 4G dans les bandes de fréquence 800 MHz et 2,6 GHz sous la norme LTE dans le courant de l’année 2011.

Là aussi, les choses pourraient évoluer rapidement. Et ce, dans le sens d’Apple.

Bouygues Telecom est titulaire d’une autorisation d’utilisation de fréquences pour déployer un réseau mobile de deuxième génération (GSM) dans la bande 1800 MHz.

L’opérateur a saisi l’Autorité de régulation des télécoms afin d’obtenir la levée de la restriction à la technologie GSM et l’autorisation d’exploiter ses fréquences pour la 4G.

Au nom d’une égalité de traitement entre opérateurs et d’une saine concurrence, l’ARCEP a lancé fin juillet une consultation publique sur le sujet : “Quelles seraient les conditions et les modalités de la levée de la restriction à la technologie GSM des autorisations d’utilisation de fréquences dans la bande 1 800 MHz ?”.

La concertation est ouverte jusqu’au 28 septembre 2012.

Ce sera ensuite à l’ARCEP de décider les conditions d’extension de l’usage de la bande 1800 MHz au-delà du GSM et la manière dont les opérateurs pourraient s’approprier cette possibilité d’extension 4G.

Dans sa requête initiale, Bouygues Telecom indiquait que “l’autorisation qui pourrait être donnée aux opérateurs d’exploiter le LTE dans la bande 1800 serait l’occasion d’un réaménagement (‘re-farming’) de la bande 1800 réalisé sous les auspices de l’ARCEP, ce qui pourrait conduire à la restitution directe ou indirecte d’une certaine quantité de spectre à Free Mobile qui n’en dispose pas actuellement.”

Bouygues Telecom qui pense aux intérêts de Free Mobile, il y a anguille sous roche…

Mais, pour revenir au sujet du jour, les opérateurs pourraient techniquement exploiter cette bande 1800 compatible avec l’iPhone 5 et sa vision 4G/LTE.

A en croire cette page Web sur le site Internet d’Apple qui recense les réseaux des opérateurs compatibles LTE dans le monde, cette approche 1800 MHz collerait davantage à son approche 4G.

Pour l’Europe, seuls Deutsche Telekom en Allemagne et Everything Everywhere (Orange/T-Mobile) au Royaume-Uni figurent sur la liste.

Si le dossier avance sans anicroches du côté de l’ARCEP, Bouygues Telecom ne cache pas son intention de lancer des offres 4G compatibles iPhone 5 dans le courant du premier semestre 2013.

Mais les opérateurs concurrents seraient également en mesure de saisir cette opportunité business de la data mobile.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur