ARCEP : un grand déballage de la couverture Free Mobile prévu début mars

Cloud

L’ARCEP convoque Orange et Free Mobile à propos de la mise en oeuvre de l’accord de roaming. Début mars, elle présentera les résultats de l’enquête sur l’état du réseau du nouvel entrant.

L’ARCEP  a annoncé qu’elle allait procéder “très prochainement” à une audition conjointe entre France Telecom – Orange et Free Mobile.

Difficile de ne pas deviner le sujet central : l’accord d’itinérance signé par les deux opérateurs et sa mise en oeuvre.

“Bouygues Telecom sera également auditionné par le collège de l’ARCEP. SFR a, pour sa part, déjà été auditionné le 9 février”, précise le communiqué.

Cette tournée des opérateurs devant l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes fait partie de la procédure de ré-évaluation de la couverture réseau de Free Mobile.

Le gouvernement avait demandé au régulateur des télécoms de procéder à de nouvelles mesures de couverture des différents opérateurs mobiles.

Mais ce sont les indicateurs du nouvel entrant de la téléphonie mobile qui attire toutes les attentions.

Free Mobile est accusé de sur-exploiter le roaming via le réseau Orange au détriment du propre déploiement de son propre réseau.

Ce qui a déjà créé un incident réseau le 7 février dernier, confirmé par Orange pris dans une position de “coopétiteur” (mi-partenaire mi-concurrent de Free Mobile).

Quant à l’ARCEP, elle se retrouve dans une position délicate. Le 13 décembre (c’est à dire avant le lancement commercial des offres Free Mobile), l’autorité avait certifié que “Free Mobile couvrait plus de 27% de la population en 3G et ainsi respecté ses engagements de couverture.”

Après la déferlante Free Mobile survenue sur le mois de janvier, les sections syndicales CFE-CGC et UNSA des opérateurs mobiles concurrents se sont également emparés du dossier, considérant que Free Mobile ne respectait pas les engagements pris devant l’ARCEP.

La concurrence s’agite également : SFR a pris l’initiative d’envoyer des huissiers sur le terrain pour effectuer ses propres mesures et de transmettre les résultats au régulateur des télécoms.

Face aux multiples critiques (dont la légitimité reste à prouver), l’ARCEP présentera les résultats de la ré-évaluation des mesures, tous opérateurs confondus, lors d’une conférence de presse prévue “début mars”.

Ce sera l’occasion de faire un premier bilan de l’arrivée de Free Mobile sur le marché de la téléphonie mobile, presque deux mois après le démarrage de ses activités commerciales.

D’ici là, il n’est pas sûr que la sérénité reprenne le dessus dans le secteur…

logo : © Mirek Hejnicki – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur