De l’argent va circuler sur Facebook Messenger

E-paiementMarketingSocial Media
facebook-messenger-paiement

Facebook va intégrer, dans son application de messagerie instantanée, un service gratuit de transfert d’argent entre particuliers.

En octobre dernier, un étudiant américain en informatique découvrait, dans le code de Facebook Messenger, une fonctionnalité inactivée de transfert d’argent entre membres du réseau social.

Ce service est aujourd’hui officiellement lancé. Son déploiement se concentrera d’abord sur les Etats-Unis, dans les prochains mois, avec une garantie pour les utilisateurs : la gratuité.

L’offre ne repose en l’occurrence sur aucun intermédiaire de type PayPal. Facebook a effectivement construit sa propre solution en s’appuyant sur les centaines de milliers de paiements déjà traités chaque jour par ses soins auprès des annonceurs et des éditeurs d’applications.

A condition d’avoir enregistré au préalable les informations liées à une carte de débit MasterCard ou Visa (les cartes de crédit ne sont pas prises en charge pour éviter les frais indésirables), il sera possible d’envoyer ou de recevoir des fonds via l’application Messenger pour iOS et Android.

Le transfert s’effectuera en sélectionnant le symbole du dollar qui apparaîtra entre les icônes “microphone” et “j’aime”. Facebook assure que l’ensemble des informations bancaires et transactionnelles sont chiffrées. L’infrastructure en elle-même est hébergée dans un environnement séparé du reste du réseau social, avec un suivi assuré par une équipe anti-fraude.

Les transactions seront éventuellement – si l’utilisateur n’a pas désactivé l’option – confirmées par un mot de passe ou encore via le capteur d’empreintes digitales Touch ID sur iPhone. Facebook devrait fournir davantage d’éclaircissements sur le volet confidentialité le semaine prochaine dans le cadre de sa conférence développeurs f8.

Avec ce service de transfert d’argent qui peut s’appliquer au partage d’une addition au restaurant ou encore d’une course en taxi, Messenger se rapproche non seulement de Snapchat, qui propose depuis fin 2014 un outil similaire baptisé Snapcash ; mais aussi d’applications de messagerie instantanée comme WeChat, qui regroupe notamment paiement électronique, e-commerce et réservation de taxis.

D’après Steve Davis, qui supervise le développement de cette fonctionnalité en mode peer-to-peer, “il n’est pas question de monter un business sur le paiement électronique“. L’intéressé confie cependant à TechCrunch que les expérimentations durent depuis plusieurs mois. Le projet était même déjà à l’étude lorsque David Marcus est arrivé en provenance de PayPal, au mois de juin 2014.

Cette initiative autour de Messenger fait suite, entre autres, au lancement du bouton “Buy” (“J’achète”), qui permet aux membres d’acheter directement des produits sans avoir à quitter le réseau social. Facebook a également travaillé avec PayPal et sa filiale Braintree pour compléter automatiquement certains formulaires de commandes auprès des partenaires e-commerce.

Crédit photo : Facebook


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur