ARM démarre 2013 sous les meilleurs auspices

ComposantsPoste de travailRégulations
ARM LG licences

A la faveur d’une forte absorption de la technologie big.LITTLE et des GPU Mali, ARM enregistre une forte croissance de son activité au 1er trimestre 2013.

A la faveur d’une forte absorption de l’architecture ARMv8, de la technologie big.LITTLE et des solutions graphiques Mali, ARM conclut son exercice budgétaire 2012 sur la pente ascendante.

La société britannique rend une copie conforme aux attentes, signant un trimestre marqué par une forte hausse de son chiffre d’affaires, en progression de 28% sur un an, à 170,3 millions de livres sterling (environ 200 millions d’euros).

Ambassadrice de la révolution post-PC, elle capitalise notamment sur ses licences processeurs, tout en diversifiant son portefeuille à destination d’une multitude d’appareils électroniques, des téléviseurs connectés aux serveurs de stockage personnels.

Avant impôts, ARM dégage un bénéfice net de 89,4 millions d’euros, en croissance de 44% par rapport au 1er trimestre 2012.

Le marché des smartphones reste le plus porteur, la quasi-totalité des terminaux embarquant la technologie ARM pour le processeur et/ou la partie graphique.

Au cours du trimestre, ARM a parafé 22 nouveaux contrats d’exploitation, essentiellement dans des domaines où le rapport performance par watt est crucial.

L’entreprise s’approche des 1000 accords de licences, comme le note Silicon.fr.

Et les livraisons de puces ARM ont représenté, entre janvier et mars, un chiffre d”affaires de 2,6 milliards de dollars, avec une forte progression à mettre à l’actif de l’embarqué (+50%) et des GPU Mali (la demande a quintuplé en un an).

La société dirigée par Warren East mise désormais sur son architecture big.LITTLE, qui bascule, de façon transparente, les tâches en fonction des besoins, dans une logique d’efficience énergétique, entre des puces Cortex-A15 et Cortex-A7.

En ligne de mire, le jeu d’instruction ARMv8 et ses microarchitectures Cortex-A0 : l’A57 succèdera à l’A15 avec une exécution des instructions dans le désordre (out-of-order), tandis que l’A53, dans la lignée de l’A7, opère dans l’ordre (in-order).

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : armé pour choisir le bon microprocesseur ?

Crédit photo : ARM Holdings


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur