ARM veut démystifier big.LITTLE auprès des concepteurs de puces

ComposantsMobilitéPoste de travail
ARM LG licences

Pour mettre sa technologie big.LITTLE à la portée de tous les spécialistes des SoC, ARM monte un paquetage de licences dédiées.

Pour simplifier l’accès à la technologie big.LITTLE, qui consiste à associer des coeurs haute performance Cortex-A15 et des coeurs basse consommation Cortex-A7, ARM crée un paquetage de licences dédiées.

Avec cette architecture qui bascule, de façon transparente, les tâches en fonction des besoins, le concepteur de puces britannique s’en va chasser sur les terres d’Intel en conservant son avantage en termes d’enveloppe thermique.

Samsung a d’ores et et déjà adopté big.LITTLE pour équiper certaines versions de son smartphone Galaxy S4, avec le processeur Exynos 5 Octa. Seize autres sociétés ont signé, parmi lesquelles Fujitsu, MediaTek et Renesas.

Mais mettre en oeuvre cette technologie reste complexe : plusieurs éléments, c’est autant de licences à acquérir, ce qui ne simplifie pas la tâche des fondeurs,comme le note Silicon.fr.

C’est dans cet esprit qu’ARM monte une nouvelle licence qui regroupe tout le nécessaire, notamment le système d’interconnexion CoreLink CCI-400, le contrôleur d’interruptions GIC-400 et la passerelle Amda ADB-400.

Seule contrainte, ladite licence est limitée à la conception d’un seul design de composant. Au besoin, il sera tout de même possible d’y adjoindre une licence de GPU Mali-T600 ou l’accès aux services d’optimisation ARM POP.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : armé pour choisir le bon microprocesseur ?

Crédit photo : ARM Holdings


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur