ARM prend rendez-vous pour fin 2012 avec l’architecture Cortex-A15

Cloud

ARM prévoit que sa prochaine architecture de Cortex-A15 sera intégrée fin 2012 dans les smartphones et les tablettes. Un regain de puissance qui sera à même de transformer nos smartphones en netbooks ou laptops.

C’est en septembre 2010 qu’ARM avait dévoilé son architecture Eagle basée sur le Cortex-A15, successeur du Cortex-A9.

Selon James Bruce, à la tête de la division mobilité d’ARM aux Etats-Unis, les premiers smartphones et tablettes intégrant l’architecture Cortex-A15 seront disponibles avant la fin 2012 ou bien début 2013.

L’architecture Cortex-A15, c’est la promesse de SoC (System on Chip) intégrant un processeur double cœur cadencé jusqu’à 1,5 GHz et de quadruple coeur cadencés jusqu’à 2,5 GHz. Mais il est aussi possible de concevoir des circuits de 16 cœurs. Néanmoins, ces derniers seront plutôt réservés à d’autres domaines que celui de la mobilité et devraient intégrer des serveurs.

Le nomade est investi par les architectures ARM et les Cortex-A9 font les beaux jours de la société britannique. Intel n’a pas su trouver les clefs de l’ULP (Ultra Low Power) avec ses CPU Atom. Mais Intel est en embuscade avec ses CPU Atom Oak Trail, dont le Atom Z670 et son chipet SM35, qui se destinent également aux tablettes et son CPU Medfield destiné aux smartphones.

La technologie avancée d’Intel pourrait même lui permettre de reprendre le dessus. Les processeurs Intel Atom seront gravés dans une technologie 22 nm alors que les Cortex-A15 sont destinés à être gravés dans les technologies 32 nm dans un premier temps, puis 28 nm.

Or, si l’architecture est un élément déterminant pour optimiser la consommation électrique, la technologie de gravure permet des économies d’échelle substantielles. Plus fine est la gravure, plus le fondeur peut graver de puces sur une seule galette de silicium (wafer). Ce sont des économies non négligeables qui permettent également de baisser les coûts et donc le prix des puces au final. Or, c’est un des handicaps des actuels Atom dont le prix est beaucoup plus élevé qu’un Tegra 2 de NVIDIA à titre d’exemple.

Et les constructeurs de tablettes pourraient bientôt embarquer une architecture x86 puisqu’une version d’Honeycomb x86 est en cours de portage par Intel.

La société ARM a pris une longueur d’avance avec ses Cortex-A9 déclinés dans différentes versions (Tegra 2 de NVIDIA, OMAP5 de Ti, Snapdragon de Qualcomm, U8500 de STEricsson…) et compte la conserver avec les Cortex-A15. Le smartphone LG Optimus 2X marque ainsi un tournant dans l’ère de la mobilité puisqu’il s’agit du premier smartphone avec un double cœur. Mais fin 2011, la Sony NGP devrait être le premier appareil mobile à intégrer un quadruple cœurs.

L’année 2012 nous promet donc encore plus de puissance avec les Cortex-A15. Et nos appareils mobiles devraient, à l’instar du smartphone Motorola Atrix et de son dock qui le transforme en netbook, nous servir également de hardware pour nos netbooks ou nos laptops.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur