Arnaud Montebourg : “Xavier Niel lutte pour le pouvoir d’achat en faisant des chômeurs”

4GMobilitéRégulations
arnaud-montebourg-xavier-niel

Sur BFM, le ministre du Redressement productif fustige Xavier Niel “qui va trop loin” dans la course vers le low cost télécoms avec Free Mobile. “Moi je gère les plans sociaux.” Propos mal inspirés.

Arnaud Montebourg ne décolère pas vis-à-vis de Xavier Niel.

Interrogé vendredi matin par Jean-Jacques Bourdin à l’antenne de BFM TV, le ministre du Redressement productif a chargé la mule, en suggérant que les maux du secteur télécoms en France proviennent de Free Mobile et de son dirigeant.

On le sait, le dernier coup d’éclat de Xavier Niel dans la 4G (en abaissant l’accès à l’Internet très haut débit mobile aux détenteurs du forfait Free Mobile à deux euros) a passablement irrité le représentant du gouvernement. Au point de générer un court tweet clash entre les deux intéressés dans la journée de mardi (10 décembre).

Les dernières déclarations d’Arnaud Montebourg à la radio vont raviver la polémique. “Rendre un service gratuit [la 4G accessible à deux euros, ndlr], c’est un problème […] je vois les dégâts dans le secteur des télécoms. […] Lorsqu’on en vient à sacrifier l’emploi des gens, ça pose un nouveau problème. […] Défendre le pouvoir d’achat en créant des chômeurs, c’est la pire atteinte au pouvoir d’achat !”, a déclaré le ministre du Redressement productif.

Il a fustigé le comportement commercial agressif de Free Mobile qui plomberait les modèles économiques des opérateurs concurrents. Une situation qui engendrerait des plans sociaux (“J’ai des plans sociaux chez tous les opérateurs”, dixit le ministre).  Jean-Jacques Bourdin a beau rappeler qu’Alcatel-Lucent (qui supprime 900 postes en France) rencontraient des soucis bien avant l’arrivée de Free Mobile, Arnaud Montebourg conserve une certaine véhémence et met plutôt en avant les difficultés rencontrées dans le secteur des centres d’appels en France (4000 pertes de source syndicale).

“On peut défendre le pouvoir d’achat, ce qui est le but d’un gouvernement […] on peut soutenir la concurrence comme moyen d’éviter les ententes, la rente, ce qui a été le cas des opérateurs historiques qui se sont entendus il y a 10 ans et qui ont été condamnés à ce sujet. Mais lorsqu’on passe d’un excès qui était les monopoles, la rente et finalement pour le consommateur des difficultés, jusqu’à l’excès inverse, il est normal qu’un ministre qui s’occupe de l’industrie veille à éviter que le balancier aille trop loin.”

“D’ailleurs, moi, ce que je reproche à Xavier Niel, ce n’est pas d’être ce qu’il est, c’est d’aller trop loin […] Moi je les gère les plans sociaux, qui sont la conséquence de la course vers le low cost, c’est à dire finalement la quasi-gratuité. Mais nous avons quand même 30 milliards à investir dans la fibre […] M. Niel est devenu milliardaire, tant mieux pour lui, mais si c’est au détriment des chômeurs, et lutter pour le pouvoir d’achat en faisant des chômeurs, je ne crois pas que ce soit la meilleure méthode.” Tout en enfonçant le clou : “Faire le bonheur des actionnaires du groupe de Mr Niel dont il est lui l’actionnaire principal en faisant le malheur de personnes qui perdent leur travail, je ne pense que cela soit une politique équilibrée.”

Autant la prestation de Montebourg dans la discussion ouverte organisée jeudi avec la communauté du Web lors de la session LeWeb Paris relève du panache, autant ses tirades sur Xavier Niel et Free Mobile à l’antenne de BFM TV laissent pantois au regard de l’analyse tronquée du ministre sur l’état du secteur télécoms et en particulier de l’origine des maux de ces acteurs.

Nous l’invitons d’ailleurs à (re)voir l’intervention de Jean-Ludovic Silicani, Président de l’ARCEP, à la session DigiWorld, qui rappelait que les télécoms représentaient “le secteur économique qui croît le plus vite en France” en 2012 et que l’effort d’investissements de 8 milliards d’euros des opérateurs (hors achats des fréquences) constituait un “record historique”.

—————-
Quiz : Connaissez-vous les sites de rencontres ?
—————
(Merci pour le soutien de Gizmodo)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur