‘Arobase’ se dit désormais ‘arrobe’

Cloud
Information - news

Chargée de redéfinir en français les termes étrangers, la Commission générale de terminologie et de néologie, sous l’autorité du Premier ministre, a décidé que le symbole “@”, “arobase” ou “at” en anglais, se prononcera désormais “arrobe”. Le terme sera essentiellement utilisé dans les documents administratifs.

Passé un peu inaperçu, le Journal officiel du 8 décembre 2002 (n°286, page 20331) nous apprend que le sigle “@”, employé dans les adresses e-mail, ne se prononce plus “at” (en anglais) ou “arobase” mais “arrobe”. “Lorsqu’une adresse est fournie oralement, @ se dit ‘arrobe’ alors qu’il se dit ‘at’ en anglais”, peut-on y lire. Les termes “ancre”, “anneau de sites”, “portail”, “domaine” et “incendier” font également partie des nouvelles expressions.

La Commission générale de terminologie et de néologie, rattachée au Premier ministre et composée de dix-neuf membres, est l’auteur de ces nouvelles expressions. A priori, les internautes n’auront pas à se plier à cette obligation plus qu’ils ne le font pour “mél”, “courriel” ou “partagiciels”, dans leurs conversations. En revanche, “arrobe” et autres expressions anglaises francisées devront désormais être utilisés à la place des termes équivalents en langues étrangères dans les documents émanant de l’Administration.

Que les Académiciens cherchent à préserver la langue française en francisant ou en trouvant un équivalent à un terme anglais (comme “ordinateur” pour “computer”), soit. Mais qu’une commission administrative réadapte (mal) un mot français, on ne voit pas trop l’intérêt.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur