Arts+Labs : un nouvel organisme pour lutter contre le piratage

Cloud

Des grands noms du secteur des équipements électroniques et des médias lancent l’organisme Arts+Labs, dédié à la lutte contre le téléchargement illégal.

Des spécialistes des équipements télécoms, de l’électronique et des médias viennent de créer un nouvel organisme aux Etats-Unis baptisé Arts+Labs. But annoncé : contrer le piratage et promouvoir l’achat et le téléchargement de contenus numériques de manière légale. Les responsables de cette nouvelle organisation sont, entre autres, Mike McCurry, homme politique démocrate et ancien attaché de presse de Bill Clinton, et Mark McKinnon, un ancien conseiller en communication de John McCain.

Des acteurs du secteur des technologies comme Microsoft, Viacom, AT&T, Cisco et du monde des médias et de la musique, tels que NBC Universal et The Songwriters Guild of America, ont décidé d’unir leurs efforts pour promouvoir le travail des artistes et des créateurs en les aidant à distribuer leur contenus sur Internet légalement

Eduquer les internautes pour promouvoir le téléchargement légal

Arts+Labs se fait alors le porte-parole du respect du droit des auteurs concernant la distribution de contenus sur le Web. Mais la démarche de ce nouveau groupe n’a que valeur de recommandation pour le moment. A cet effet, Arts+Labs veut éduquer les internautes à la bonne pratique du téléchargement légal en leur démontrant qu’il existe différents canaux de distribution pour se procurer des contenus artistiques sur la Toile sans avoir recours à des logiciels de peer-to-peer.

Pour mieux faire comprendre sa stratégie, Arts+Labs compte dans un premier temps mettre en avant les différentes dangers existants quand des internautes décident de télécharger illégalement des contenus, comme l’intrusion sur son ordinateur de virus et de malwares via des fichiers contaminés.

Imposer ses propres méthodes

D’un point de vue plus coercitif, le groupe souhaite réfléchir à de futurs moyens pour mettre en place des mesures de filtrage sur le Net pour freiner la multiplication des contenus illégaux. Vu les grands noms qui adhèrent à Arts+Labs, il est possible que les recommandations prises par ce groupe influencent les décisions des fournisseurs d’accès à Internet ou de certains législateurs en matière de protection des droits d’auteur sur le Net. 

La création de ce groupe intervient au moment où le Parlement européen vient de voter l’amendement 138 qui garantit qu’en termes de système de lutte contre le téléchargement illégal, aucune “restriction aux droits et libertés des utilisateurs finaux ne doit être prise sans décision préalable de l’autorité judiciaire”. Un camouflet pour la loi “Création et Internet” de Christine Albanel, la ministre de la Culture et de la Communication, qui prône le concept de riposte graduée à l’encontre de l’internaute.

A lire également sur Vnunet.fr : dossier spécial : Loi anti-piratage : avis de tempête


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur