Asie : Ingenico boucle le rachat de Nera Payment Solutions

E-commerceE-paiementEntrepriseFusions-acquisitionsMarketing
ingenico-group-rachat-nera-payment-solutions
2 3

Ingenico, fournisseur français de solutions de paiement électronique, accentue son ancrage en Asie du Sud-Est avec le rachat de la branche paiement de Nera Telecoms.

Ingenico confirme son rachat en Asie de Nera Payment Solutions, filiale du groupe Nera Telecommunications (coté à Singapour). Le spécialiste français du paiement électronique (terminaux, services, sécurité) avait annoncé cette opération de croissance externe le 19 mai dernier. A l’époque, il évoquait une transaction d’un montant équivalent à 57 millions d’euros dans le communiqué.

Nera Payment Solutions se positionne comme « l’un des principaux acteurs de développement de logiciels de paiement, de distribution et de maintenance de terminaux en Asie du Sud-Est ». Il évoque une position de leader en Thaïlande et se déclare bien placé sur des marchés comme Singapour, l’Indonésie, les Philippines, la Malaisie et le Vietnam.

En 2015, la filiale paiement du groupe Nera Telecom a réalisé un chiffre d’affaires de 47 millions équivalent à 30 millions d’euros et dispose d’un effectif de 250 salariés.

« Grâce à cette acquisition, Ingenico Group élargit son portefeuille d’applications de paiement et développe son réseau de distribution et de services, ce qui lui permettra de déployer rapidement toute sa gamme de produits en Asie du Sud-Est », indique le groupe français dans un communiqué diffusé aujourd’hui.

Ingenico approfondit ainsi son ancrage sur le continent asiatique. Ainsi, la présence du groupe dirigé par Philippe Lazare est importante en Chine, depuis le rachat du fournisseur de terminaux Landi en 2008.

Ingenico a également scellé une alliance avec le fonds chinois Fosun, qui détient 20% dans la holding Ingenico Holdings Asia Limited depuis mai 2015.

A la mi-août, un accord avec Alipay (branche des services financiers du groupe Alibaba) avait été confirmé pour cibler les touristes chinois qui visitent l’Europe.

(Crédit photo : Ingenico)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur