ASP Forum : quelle perception du marché par les fournisseurs de services ?

Cloud

Markess livre son deuxième Baromètre dédié à l’environnement ASP-Saas sous le prisme des prestataires. Plutôt optimiste malgré un vent global défavorable.

A l’occasion des Etats Généraux de l’ASP* organisés par le Forum ASP qui se sont déroulés le 29 janvier à la Bourse du Commerce (Ier arrondissement de Paris), le cabinet d’études et de conseils IT Markess International a présenté le deuxième baromètre des prestataires dédiés à cet environnement que l’on tend à rapprocher avec le terme plus à la mode SaaS**. Un marché qui serait passé de 960 millions d’euros en 2006 à 1,4 milliard en 2007 pour la France.

Ce baromètre délivre cinq indicateurs pour mesurer le pouls du secteur à travers les fournisseurs de services. 85 acteurs (33 éditeurs de logiciels, 26 prestataires pure players, 18 sociétés d’infogérance, 6 hébergeurs et 2 opérateurs) ont accepté de répondre aux entretiens en ligne de Markess qui ont été réalisés courant janvier.

Premier enseignement de cette perception des acteurs offreurs de services : près des deux tiers d’entre eux (62%) estiment que le modèle traditionnel de vente de licences logicielles devraient progressivement basculer en France vers le modèle “en ligne à la demande”. Cependant, la bascule n’aura lieu qu’en 2011. Le mouvement est donc plus lent que les prévisions de la première édition du Baromètre.

ASP rime avec PME

Sur le profil des sociétés clientes prêtes à adopter des solutions ASP/Saas, la demande est soutenue dans les TPE (moins de neuf employés) et PME (10 à 499 employés) que dans les structures plus grandes.

Assez logique, estime Sylvie Chauvin, consultante de Markess venue présenter ses résultats en séance pleinière des Etats Généraux, car les grandes entreprises ont d’abord opté une vague d’applicatifs de première génération (avec installation sur site) et ils prendraient davantage de recul vis-à-vis des solutions ASP au nom de la confidentialité des données clients.

Les solutions ASP sont plus sollicitées dans certaines catégories d’applications métier : ressources humaines, marketing, achat, finance-production-logistique, et communication.

Croissance mais…

A propos de la perception de l’activité dans les six mois à venir, on trouve un consensus au sein des spécialistes ASP interrogés, qui observent une croissance concernant le nombre d’entreprises clientes, la valeur de contrats et le carnet de commandes.

Sylvie Chauvin a précisé que les éléments ont été recueillis par le cabinet d’études avant la série de chutes observés sur les grandes places boursières. L’aggravation du contexte survenu ces deux dernières semaines auraît peut-être calmé l’ardeur des prestataires interrogés.

Si l’on effectue un classement des différents types de prestataires intervenant sur le marché, on se rend compte que ce sont les “pure players” (éditeur ASP) qui tireaient le mieux leur épingle du jeu, suivi des opérateurs de services ou de plates-formes puis les infogéreurs.

*ASP : Application Services Provider
*SaaS : Software as a Service


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur