Asus réhabilite ses ultrabooks en entreprise

Mobilité
Asuspro BU400 ultrabook

Asus décline son offre d’ultrabooks et s’attaque au marché entreprises avec le modèle BU400V, élaboré dans une logique d’optimisation de son coût total de possession.

En quête de points d’accroches sur le marché entreprises, Asus déploie l’ultrabook BU400V, dont la silhouette robuste et les caractéristiques techniques flatteuses décrivent effectivement une machine de grade professionnel.

Malgré la légèreté revendiquée de la fibre de carbone qui compose son châssis, ce modèle affiche 1,64 kg au compteur, pour 2 cm d’épaisseur.

En contrepartie, il s’y loge une connectique complète et un condensé de technologies propres au concept ultrabook et ses processeurs Intel Core de dernière génération.

La configuration de base s’articule ainsi autour d’un i5-3317U, composant bicoeur cadencé à 1,7 GHz (2,6 GHz en mode Turbo), doté de 3 Mo de cache de troisième niveau et d’une prise en charge de la technologie HyperThreading (4 coeurs virtuels).

Au palier supérieur, on trouve un Core i7-3517U (1,9 GHz ; 3 GHz en mode Turbo), dont la compatibilité vPro simplifie l’administration et la résolution de problèmes à distance, limitant les interventions sur site.

Dans ce même esprit d’optimisation du coût total de possession, la suite Small Business Advantage, prioritairement destinée aux petites entreprises, condense en une solution plusieurs aspects de la gestion du poste de travail.

A un gestionnaire de tâches s’adjoignent ainsi un utilitaire de sauvegarde/restauration, un outil de blocage des ports USB, un moniteur de consommation d’énergie et un contrôle logiciel de l’affichage sans fil (Wireless Display ou WiDi).

Associée à un lecteur d’empreintes digitales, une puce TPM (module de plate-forme sécurisée) stocke des données sensibles, cryptées à même le matériel.

Sous Windows 7 ou Windows 8 Pro, le BU400V intègre 4 Go de mémoire vive DDR3-1600, capacité extensible à 8 Go sur un emplacement.

La partie stockage est assurée par un disque dur 5400 tours/minutes de 320 ou 500 Go. Peut s’y substituer, un SSD de 256 Go avec chiffrement des données.

La restitution graphique n’est pas uniquement dédiée à la puce Intel HD Graphics 4000 embarquée dans les processeurs Core. Asus y ajoute une solution d’entrée de gamme : la NVS 5200, de Nvidia.

Avec 1 Go de mémoire dédié et une vitesse d’horloge pouvant atteindre 715 MHz, les performances sont comparables à celles d’une carte GeForce GT 620M et offrent un rendu en 1600 x 900 points sur l’écran de 14 pouces.

L’épaisseur du châssis laisse la place pour une connectique relativement riche : une fiche Ethernet Gigabit, 3 ports USB 3.0, une interface HDMI et un VGA, ainsi qu’un lecteur de cartes mémoire SD/MMC.

Le Wi-Fi 802.11n est au rendez-vous, accompagné du Bluetooth 4.0. Une webcam 720p est intégrée en façade.

L’incertitude demeure quant à l’autonomie de la batterie. En standard, il s’agit d’un accumulateur 4 cellules à 3585 mAh (53 Wh). Une telle capacité ne devrait pas permettre de dépasser les 5 à 6 heures d’utilisation continue.

Asus prend d’ailleurs soin de recentrer le propos sur la protection des données. Par logiciel, donc, mais aussi avec des technologies destinées à préserver l’intégrité physique de la machine.

Notamment un parcage des têtes du disque dur en cas de chute, un renforcement des charnières, une coque anti-vibrations et des pieds antidérapants pensés pour amortir les chocs.

Asus : ultrabook Asuspro BU400

A voir aussi
Quiz ITespresso.fr – armé pour choisir le bon microprocesseur ?

Crédit photos : Asus


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur