Computex 2012 : tablette et ultrabook ne font plus qu’un chez Asus

MobilitéPoste de travailSystèmes d'exploitation
Asus Transformer 810 tablette

Tablettes et ultrabooks ne feront-ils bientôt plus qu’un ? En branle entre les architectures ARM et x86, la stratégie d’Asus laisse supposer d’une convergence effective plus tôt qu’escompté.

Tablettes et ultrabooks, même combat : la convergence.

Sous l’égide d’un Windows 8 qui a durablement redistribué les cartes de la mobilité, le Computex 2012 se mue en théâtre d’innovations dont les fruits se ressemblent toutefois autant qu’ils se suivent sans relâche, poussant comme des champignons.

Une ardoise convertible par-ci, un ultraportable hybride par-là… Acer a ouvert les festivités avec une foule de ces produits polyvalents de dernière génération, cédant sans ambages à l’appel de l’Intel x86.

A contrario, Asus reste plus significativement acquis à l’actuelle hégémonie de l’architecture ARM, qui reste de mise avec la dénommée Tablet 600, héritière à bien des égards de la gamme Transformer.

Dans le fond comme dans la forme transparaissent des allures de déjà vu, embellies néanmoins avec à-propos et ancrées dans l’air du temps : témoin ce processeur Tegra 3 à quatre coeurs Cortex A9, allié à 2 Go de RAM et 32 Go de mémoire interne en SSD.

Elément phare de la famille Transformer, le clavier chiclet amovible est au rendez-vous. Devenu indissociable de ses tablettes attitrées, il intègre comme à l’accoutumée une batterie supplémentaire et un port USB 2.0.

Passé le gyroscope, la boussole numérique, l’accéléromètre et le capteur de luminosité, la connectivité sans fil inclut le Wi-Fi 802.11n et le Bluetooth 4.0. A priori, pas de modem 3G intégré en standard, mais une puce sans contact NFC.

Limitée à la HD Ready soit 1366 x 768 points, la résolution d’affichage semble cependant appropriée aux 10,1 pouces du panneau capacitif Super IPS +. Il n’est pas dit que Windows 8 en Full HD 1080p siérait à une telle diagonale d’écran.

L’entreprise eût davantage valu la chandelle sur la Tablet 810, une 11,6 pouces de 8,7 mm d’épaisseur, munie d’un processeur Atom, très certainement de dernière génération, soit la plate-forme Clover Trail.

Pour gérer une configuration similaire à celle de la Tablet 600 (le mémoire flash de 64 Go exceptée), le x86 prévaudrait donc, emblème d’une stratégie de diversification qui impose un duel fratricide avec ARM au sein d’une même gamme.

Asus Tablet 600 tablette Computex 2012
La Tablet 600 embarque un processeur Nvidia Tegra 3

Aux premières loges du conflit, le Transformer Book a tout d’une tablette hybride, mais il s’agit bien d’un ultrabook, décliné en trois modèles de 11,6 à 14 pouces.

La Full HD se généralise sur les dalles à technologie Wacom et augurent d’une expérience graphique sans grand précédent, d’autant que l’écran peut fonctionner en mode autonome, détaché du clavier.

Asus Transformer 810 tablette
La Tablet 810, un cocktail de Windows 8 sous x86

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur