Athlon et Duron au Computex, comme prévu

Mobilité

Malgré de nombreuses tergiversations concernant les dates, AMD a bien présenté aujourd’hui ses deux nouvelles puces au salon Computex de Taiwan. Impressionnantes en terme de performances, elles le sont également en terme de prix. De quoi faire trembler Intel ?

Après bien des controverses au sujet de leur date de sortie (voir édition du 15 mai 2000),ils sont enfin là, où du moins à Taiwan. Qui ça ? Les nouveaux processeurs AMD, bien sûr. C’est-à-dire l’Athlon nouvelle génération et le Duron, attendus depuis des mois comme les armes devant permettre à AMD de réellement concurrencer Intel. Annoncé officiellement par le fondeur texan à l’occasion de ce salon asiatique rassemblant principalement des constructeurs, ce lancement correspond aussi à l’inauguration officielle de la nouvelle usine d’AMD à Dresde en Allemagne. Cette usine, déjà opérationnelle depuis quelques semaines, se focalisera uniquement sur le fabrication de processeurs utilisant des interconnexions en cuivre et permettra à AMD de doubler sa capacité de production.

Coté nouveaux processeurs, les augures sont prometteurs pour le texan. En performance, les Duron se placent largement devant les Celeron cadencés à la même vitesse, ces derniers étant limités par leur vitesse de Front Side Bus, toujours restreint à 66 MHz sur les modèles pour PC de bureau. Lancé en 600, 650 et 700 MHz, les Duron seront proposés par mille pièces à respectivement 112, 154 et 192 dollars l’unité (soit 780, 1 070 et 1 340 francs HT). Intel ne présentant ses Celeron 2 cadencés à des fréquences équivalentes que courant du mois, pour une fois AMD n’a pas de concurrence dans ce domaine. Pour ce qui est des nouveaux Athlon, s’ils ne sont pas toujours plus performants qu’en Pentium III Coppermine (gravé en 0,18 micron) à la même vitesse, ils présentent un rapport prix performance bien plus intéressant que leurs homologues Intel. Avec des fréquences s’échelonnant de 750 MHz à 1 Ghz par pallier de 50 MHz et allant en prix de 319 en 750 MHz à 990 dollars pour la version 1 Ghz (toujours la pièce achetée par 1 000 unités), AMD est clairement moins cher que Intel avec en moyenne 1 000 francs de différence à fréquence égale.

On devrait commencer à voir arriver des machines composées avec ces nouvelles puces courant de ce mois. D’ores et déjà, Compaq, IBM, Gateway, Fujitsu Siemens et Hewlett Packard ont annoncé leur intention d’intégrer ces nouveaux processeurs dans leurs machines domestiques. En France, outre ces grands constructeurs, des gros intégrateurs, tel Tuxon, devraient proposer des PC avec ces nouvelles puces à partir du 15 juin. Plus de détails sur ces configurations dans les jours qui viennent.

Pour en savoir plus : AMD


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur