Athlon XP-M, la réponse d’AMD au Centrino d’Intel

Mobilité

Loin de se laisser impressionner par le Centrino d’Intel, AMD réagit avec une nouvelle gamme de douze processeurs mobiles. Destinés à couvrir les marchés des ordinateurs portables et ultra-portables, les Athlon XP-M laissent aux intégrateurs le choix de la technologie sans fil adoptée.

Confronté au lancement du Centrino d’Intel (voir édition du jour), AMD se devait de frapper un grand coup. C’est chose faite avec une nouvelle gamme de douze processeurs mobiles, les Athlon XP-M qui viennent remplacer les Athlon 4. Deux types de marché sont principalement visés. Les ordinateur portables et les ultra-portables (thin-and-light notebooks) qui ne dépassent pas les 2 kilogrammes.

Proposés en basse tension (low voltage), les Athlon XP-M 1800+, 1700+, 1600+, 1500+ et 1400+ se destinent à ce dernier marché tandis que les portables “classiques” seront servis par les versions 2600+, 2500+, 2400+, 2200+ et 2000+. Par ailleurs, deux modèles basse tension, les 2200+ et 2400+, sont disponibles à la fois pour les portables et les ordinateurs de bureau (desktop replacement ou DTR). Enfin, AMD présente également une version plus performante de la version 2500+, dotée d’un cache mémoire total de 640 Ko (contre 384 Ko pour le reste des Athlon XP-M). Pour mémoire, le nombre qui précède le signe “+” ne désigne pas la fréquence mais l’équivalent en puissance – selon AMD – par rapport aux modèles d’Intel.

Stratégie alternative

Ces nouveaux Athlon XP-M héritent de l’architecture QuantiSpeed des Athlon : gravure en 130 nanomètres (0,13 micron), bus frontal à 266 MHz (333 MHz pour le modèle 2500+), etc. Cette gamme de puces mobiles bénéficie également de la technologie d’économie d’énergie PowerNow et des instructions multimédias 3DNow. Les tarifs s’étendent de 71 à 147 dollars pour la gamme low voltage et de 87 à 246 dollars pour les versions DTR. Le 2500+ est quant à lui proposé à 184 dollars.

AMD ne se démarque pas d’Intel seulement dans ses choix technologiques. Le fondeur de Sunnyvale propose une autre stratégie que le leader, à savoir le choix de la solution sans fil à intégrer. Là où Intel commercialise une solution complète “processeur et WiFi” avec le Centrino, AMD propose aux intégrateurs un processeur et leur laisse le choix des composants WiFi. Ceux-ci pourront personnaliser leurs ordinateurs portables selon les normes 802.11a, b ou g. Cela permet notamment à VIA Technologies de proposer le KN400, une version du KT400A (voir édition du 4 mars 2003) dédiée à l’Athlon XP-M. Les constructeurs suivent, notamment Fujitsu qui propose un LifeBook S2010 doté d’un Athlon XP-M 1700+ et d’un contrôleur WiFi 802.11b pour 1 450 dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur