Atmel SAM L21 : des microcontrôleurs taillés pour l’Internet des Objets

AccessoiresComposants

Atmel vient de dévoiler sa toute nouvelle famille de microcontrôleurs baptisée SAM L21 et destinée à l’Internet des Objets.

Avec sa nouvelle gamme de microcontrôleurs (MCU) SAM L21, Atmel met plus que jamais l’accent sur la faible consommation énergétique. Certaines de ces puces pourraient fonctionner jusqu’à 10 ans avec la charge d’une batterie, de quoi alimenter justement le domaine en plein essor de l’Internet des Objets (IdO).

En effet, les microcontrôleurs 32 bits SAM L21 peuvent consommer 35 µA/MHz en activité alors que les MCU faible consommation sont plus souvent situés dans une fourchette de consommation comprise entre 100 et 200 µA/MHz.

Pour ce faire, les microcontrôleurs d’Atmel utilisent un simple coeur ARM Cortex M0+ cadencé à 42 MHz, là où des MCU de la concurrence exploitent par exemple l’architecture Cortex-M4 (cas du STM32L4 qui consomme 100 µA/MHz et 30 nA en veille mais offre des performances supérieures). En veille, les MCU SAM L21 se contentent d’une consommation annoncée comme inférieure à 200 nA.

Les SAM L21 disposent de 64 ko à 256 ko de mémoire flash interne (suivant les déclinaisons) et de 12 à 40 ko de SRAM, dont 8 ko restent alimentés même dans le mode de veille profond.

S’ils n’offrent pas la puissance nécessaire à certaines à applications, ces MCU sont largement capables de faire tourner des systèmes d’exploitation de type RTOS (Real Time OS) largement répandus dans l’Internet des Objets.

Ils pourront être exploités dans de nombreux appareils tels que des détecteurs de fumée et autres systèmes dotés de capteurs. Mais, ils peuvent aussi délester de certaines tâches, à moindre consommation d’énergie, un autre microcontrôleur.

La gamme SAM L21 s’appuie sur un système avancé de gestion des domaines d’alimentation (Power Management) mais intègre également un contrôleur d’interfaces tactiles, un module de chiffrement AES, une unité TRNG (True Random Number Generator) et jusqu’à 4 entrées/sorties numériques personnalisables, un convertisseur numérique vers analogique sur 12 bits, un convertisseur analogique vers numérique sur 12 bits et un contrôleur USB.

Atmel propose d’ores et déjà des échantillons des microcontrôleurs SAM L21 ainsi qu’un kit d’évaluation baptisé Xplained Pro (XPRO) qui permet de faire du prototypage rapide. Il est prroposé avec l’environnement de développement Atmel Studio.

Avec la gamme de MCU SAM L21, Atmel se tourne vers les usages à ultra faible consommation énergique, l’Internet des Objets étant en ligne de mire.

 

(Crédit Photo @Atmel)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur