Atmosphere : le Web en 3D selon Adobe

Cloud

Adobe présente Atmosphere, son premier logiciel de création de sites Web en 3D. En s’appuyant sur le format ViewPoint, Adobe propose un outil simplifié de création de monde virtuels tout en restant ouvert aux grands nom de la 3D comme 3D Studio Max et Maya.

“Dans un futur proche, parcourir un site signifiera évoluer dans des espaces en 3D, parler avec d’autres visiteurs, observer des objets animés en temps réels et dans une configuration plus proche de la réalité”, s’exclame Bruce Damer, membre du DigitalSpace Corporation. Une vision que partage Adobe qui présente son nouveau produit : Atmosphere. On ignore si les responsables marketing de l’éditeur de Photoshop ont déjà vu (et surtout entendu) la célèbre réplique d’Arletty dans Hôtel du Nord de Marcel Carné, toujours est-il qu’Atmosphère n’est pas un générateur de dialogues géniaux mais une application de réalisation de sites Web 3D. Pour le moment en version bêta et uniquement sous Windows (la version MacOS arrivera un peu plus tard), Atmoshpere vise à offrir des univers 3D, interactifs et assez légers pour y naviguer de façon fluide à partir d’une connexion RTC (modem 56 Kbits/s). Pour atteindre cet objectif, Atmosphère s’appuie sur le format ViewPoint (anciennement Metastream) déjà utilisé par des sites de commerce en ligne comme Nike, Sony ou HP.

Des sites en trois dimensions et animés

L’idée est bien sûr de simplifier le travail du développeur qui n’est pas forcément féru de 3D. De modules de chat aux modèles d’objets 3D (murs, plafonds, portes, fenêtres…) en passant par une gestion simplifiée des lumières et textures, Atmosphère dispose d’une palette d’outils qui limiteront le développement pur et dur. Les animations des objets, par exemple, pourront s’importer au format ViewPoint (mais aussi 3D Studio Max, Curious Labs, Alias/WaveFront Maya) à partir d’un logiciel d’animation 3D où bien être directement programmées en JavaScript. Un mélange des genres qui se retrouve avec les formats graphiques (Gif, Jpeg, PNG) et sonores (Wav, MP3). Par ailleurs, chaque objet d’une scène peut être dynamiquement lié aux autres afin de respecter automatiquement les proportions et l’échelle d’un environnement lors de la modification d’un seul d’entre eux.

La disponibilité et le prix de la version finale d’Atmosphere n’ont pas encore été précisés. Il est clair qu’Adobe souhaite prendre de vitesse ses principaux concurrents sur un domaine encore peu exploité (voir encadré) et pourtant très prometteur. Les formats compressés et l’arrivée du haut débit offrant des perspectives prometteuses dans la 3D en ligne, même si les expériences menées jusqu’à présent n’ont pas convaincu. Alors, une petite visite de la pyramide de Keops sans bouger de votre fauteuil, ça vous dit ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur