Atos : Thierry Breton plaide pour un Espace Schengen des données personnelles

ManagementNominationsRégulations
thierry-breton-espace-schengen-donnees-personnelles

Le P-DG d’Atos estime que l’exploitation des données professionnelles doit être encadrée et protégée au nom de la confiance des citoyens européens (bonus vidéo).

Thierry Breton, P-DG du groupe mondial de services informatiques Atos, réclame plus d’implication de la part de l’Union Européenne dans la sécurisation des données personnelles.

Lors d’une interview accordée ce mardi 27 août à Europe 1,  Thierry Breton s’est posé en faveur d’une meilleure implication de l’Europe sur le sujet.

Selon l’ex-ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie (sous la présidence de Jacques Chirac), l’UE doit réagir d’urgence.

En particulier depuis que l’affaire du programme de cyber-espionnage PRISM de la NSA a éclaté.

Dans le secteur high-tech,  Atos et SAP ont été mandatés par Bruxelles pour soumettre des propositions sur ce sujet.

“Nous avons réuni autour de nous une trentaine de grands patrons de l’informatique et des technologies de l’information. Et nous avons arrêté une réponse qui nous semble être crédible, réaliste et non naïve à ce que nous constatons aujourd’hui dans le monde des données”, commente le patron d’Atos.

Selon Silicon.fr, Thierry Breton transmettra vendredi prochain les propositions du groupe au Président de la République François Hollande.

Jim Hagemann Snabe, co-CEO de SAP, fera de même auprès de la chancelière allemande Angela Merkel la semaine prochaine.

“Les données, c’est l’or numérique, l’or noir de demain. On sait tout sur nous et on stocke ces informations dans des fermes de serveurs”, déclare le patron d’Atos.

“L’exploitation de ces données va créer de l’énergie, de l’emploi et un nombre incalculable de projets nouveaux.”

Toutefois, l’utilisation de ces données reste à encadrer.

La préconisation que fera le P-DG d’Atos au Président de la République française consiste en la mise en place d’un “Espace Schengen des données”, à l’intérieur duquel les informations pourront librement circuler.

Quant aux autres pays, ils devront obligatoirement passer par l’Europe pour traiter les données relatives aux entreprises et résidents européens.

“Les données personnelles et professionnelles des Européens sont un patrimoine qui appartient aux Européens.”

Et de rappeler que les États-Unis comme la Chine protègent d’ores et déjà les données de leurs compatriotes.

In fine, Thierry Breton voit “l’espace informationnel” comme un nouvel espace s’additionnant aux dimensions terrestre, maritime et aérienne.

“Ces espaces, on les a réglementés et organisés.”

L’idée consiste à faire de même avec les données.

thierry-breton-pdg-atos
Thierry Breton, P-DG d’Atos, a été consulté par l’Union européenne au sujet de la sécurisation des données personnelles.
Crédit photo : Atos


Breton : “Les données numériques sont l’or noir… par Europe1fr

———Quiz———

Connaissez-vous les grands groupes français du web ?

————————

Crédit image : Anton Balazh pour Shutterstock


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur