AT&T a fixé ses priorités 2010 : applicatifs, mobilité et cloud

Cloud

Cette année, l’opérateur américain AT&T compte encore investir un milliard de dollars pour étendre et moderniser son réseau télécoms et ses services IP fixes et mobiles pour les entreprises.

En 2010, l’opérateur américain AT&T compte poursuivre ses investissements pour le développement de ses capacités réseau monde et dans les solutions et applications d’entreprise.

Il prévoit d’investir un milliard de dollars en se concentrant sur trois priorités : applicatifs, mobilité et les “services en nuage” (cloud). Un montant similaire avait été communiqué sur l’année précédente.

Depuis 2006, les efforts consentis pour moderniser et étendre son réseau télécoms mondial s’élèvent à 4 milliards de dollars.

En Europe, les projets d’AT&T destinés à sa clientèle entreprise ne manquent pas : amélioration de nœuds MPLS (Multi-Protocol Label Switching, réseaux privés virtuels) compatibles IPv6 en Europe (Belgique, France, Allemagne, Hongrie, Pays-Bas), installation d’un nouveau centre de données Internet à Londres, optimisation de la capacité des câbles sous-marins dans l’Atlantique, création d’un nouveau nœud d’échanges aux Pays-Bas et de nouvelles salles AT&T Telepresence (téléconférence de haute qualité) dans trois pays (Belgique, Royaume-Uni, Slovaquie).

Sur le front des applicatifs, AT&T veut mettre l’accent sur les applications mobiles professionnelles (le Machine-to-Machine ou MtoM en particulier) accessibles depuis les réseaux Wi-Fi et LTE (présenté comme le standard 4G).

L’opérateur souhaite également développer une approche verticale de développement d’applicatifs en visant des secteurs comme la finance, la manufacture, la grande distribution, la santé, l’éducation et les administrations…

Dans le domaine du cloud, AT&T étoffe son offre de prestations de services d’infrastructure en nuage en élaborant des passerelles avec la solution de stockage Synaptic, dont une déclinaison pour les PME (Synaptic Hosting).

Basé à Dallas (Texas), AT&T a réalisé un chiffre d’affaires de 123 milliards de dollars en 2009, en baisse de 0,8% par rapport à l’année précédente. Son résultat d’exploitation s’élève à 21,4 milliards de dollars (- 6,8% par rapport à l’année précédente) et son résultat net se situe à 12,8 milliards d’euros (- 2,2%). Il affiche un effectif de 282 000 collaborateurs dans le monde.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur