AT&T et IBM exploitent le concept de “réseau privé dans un cloud sécurisé”

CloudRégulations

AT&T et IBM signent un accord commercial portant sur la création d’un service cloud “hautement sécurisé” reposant sur des réseaux privés. Il sera disponible début 2013.

AT&T et IBM montent un service en commun dans le cloud pour les grandes entreprises aux Etats-Unis et en Europe à partir de  2013.

Il s’agit d’un environnement “parfaitement sécurisé” qui tourne volontairement le dos à l’Internet public (cloud public) au profit de réseaux privés.

Concrètement, les deux firmes associent leurs expertises télécoms et IT pour concevoir un réseau privé virtuel AT&T fondé sur les solutions “SmartCloud Entreprise+” d’IBM.

Une nouvelle technologie issue des Labs de l’opérateur télécoms servira de passerelle.

But de la manœuvre : concevoir et pousser un service partagé à la fois rapide et hautement sécurisé dans le nuage.

La cible ? Les entreprises internationales figurant au palmarès Fortune 1000, qui sont déjà clientes d’AT&T.

“AT&T et IBM proposent un nouveau service de connectivité sur le cloud, qui allie la sécurité et la rapidité du réseau mondial d’AT&T et les fonctions de contrôle et d’administration du cloud d’entreprise d’IBM”, déclare Andy Geisse, CEO d’AT&T Business Solutions.

“Avec ce nouveau service, les entreprises disposent d’un nouvel outil pour innover, créer de la valeur ajoutée, ainsi que transformer leur activité et leur industrie.

Lorsque les clients vont se connecter aux ressources informatiques sur le Cloud d’IBM, via le réseau privé virtuel d’AT&T, la nouvelle technologie se met en branle et intègre les protections de sécurité de deux infrastructures.

De quoi, selon les deux firmes permettre aux clients de déplacer les informations ou applications de façon sûre et rapide entre leurs propres “datacenter” (cloud privé) et ce nouveau service dans le nuage.

La solution proposée résoudrait en quelque sorte la quadrature du cercle : offrir la flexibilité du cloud aux entreprises tout en protégeant leurs applications et leurs données échangées entre les datacenters et les “devices” : tablettes tactiles, smartphones, PC, bornes de vente au grand public, et autres équipements M2M (machine-to-machine).

AT&T ajoute que sa nouvelle technologie sait allouer de manière dynamique des ressources réseau  aux outils informatiques, automatisant des fonctions habituellement manuelles.

Et l’opérateur cite la capacité de la solution à s’adapter rapidement aux pics de demande, par exemple ceux qu’enregistrent les enseignes commerciales avant, pendant et après la période des fêtes de fin d’année.

De son côté IBM redit combien sa solution SmartCloud Enterprise+, de type IaaS (Infrastructure-as-a-Service), est aussi capable de gérer les charges de travail critiques des entreprises.

Combien cet environnement de Cloud hébergé et administré conjugue les avantages d’une infrastructure privée (choix des périphériques de stockage et des serveurs physiques dédiés) et la flexibilité et l’évolutivité du cloud public.

“Au fur et à mesure qu’un nombre croissant d’entreprises se rendront compte que le Cloud computing est sécurisé, que son administration est aisée et qu’il peut représenter un ingrédient-clé de leur stratégie métier, le cloud deviendra rapidement un outil d’innovation, et non plus un simple élément de leur infrastructure informatique”, commente Erich Clementi, Senior Vice-President de la division IBM Global Technology Services.

Ce qu’il faut retenir de l’accord AT&T – IBM :
Pour enfoncer le clou (et le cloud), IBM et AT&T résument les principales fonctionnalités de ce nouveau service appelé donc à décoller au cours du premier trimestre 2013 :•        Options de personnalisation nombreuses permettant de répondre à toutes sortes de besoins côté utilisateurs;
•        Accords de niveau de service (SLA) avec engagement conformes aux exigences d’utilisation et opérationnelles des entreprises;
•        Plus de 70 fonctions de sécurité automatiques intégrées;
•        Haut niveau de sécurité élargi aux appareils sans fil et filaires authentifiés sur le réseau privé virtuel du client.

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur