AT&T parie sur la voix sur Internet

Cloud

Comme Lucent, AT&T investit dans la reconnaissance vocale. Avec comme objectif de faciliter l’interaction homme/machine. De quoi rendre encore un peu plus intelligents les téléphones Wap.

Classé dans les premiers fournisseurs mondiaux, AT&T fournit ses services de communication voix et données à plus de 80 millions de clients. Aujourd’hui, le colosse américain annonce qu’il investit dans SpeechWorks International, une société spécialisée dans la reconnaissance vocale, basée à Boston. AT&T explique que cet investissement stratégique a pour but d’optimiser ses services et, aussi, de relier plus étroitement son coeur d’activité à l’Internet. AT&T espère que les nouvelles technologies de la reconnaissance vocale faciliteront la prise de contacts entre les utilisateurs finals, en leur permettant de nommer un interlocuteur plutôt qu’en composant son numéro pour le joindre. Et permettront le surf à la voix sur le Web.

SpeechWorks travaille donc à sortir ses produits du laboratoire afin de les transformer en solutions opérationnelles. Objectifs immédiats : délivrer des services d’accueil téléphonique du type “Comment puis-je vous aider ?” au moyen de la reconnaissance vocale. L’idée ? Produire des tâches plus sophistiquées sur les services existants qui disent “Appuyer sur la touche 1 ou dites 1”. Et permettre de répondre à des requêtes en langage naturel, dans le cas, par exemple, d’une personne qui joint un centre d’appel par erreur et qui s’exclame : “J’ai du faire le mauvais numéro  !” afin que son appel soit immédiatement identifié comme une erreur. Par ailleurs, AT&T a aussi l’intention d’explorer la façon dont ces technologies de reconnaissance vocale pourront s’intégrer dans des “portails Internet à la voix” qui délivreront du contenu “parlé” plutôt que du texte et des visuels. Aussi, plusieurs start-up comme TellMe et BeVocal ont lancé récemment de tels portails vocaux pour capturer les internautes séduits par l’Internet à la voix et non plus seulement au doigt et à l’oeil. Encore émergeant, le marché de ces technologies vocales se révélera prometteur avec l’Internet mobile. Couplé avec le standard WAP, la reconnaissance vocale viendra en effet démultiplier les possibilités d’accès au net depuis les PC portables et les terminaux sans fils comme les téléphones mobiles. Quant aux utilisateurs finals, ils devraient trouver plus naturel de parler à leur téléphone que de faire rouler une molette !

Pour en savoir plus :

* Speechworks

* AT&T


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur