AT&T place le rachat de T-Mobile USA sous le signe de la 4G

4GCloudEntrepriseFusions-acquisitionsMobilité

L’opérateur américain AT&T participe à la consolidation du marché mobile américain en s’emparant de T-Mobile USA (Deutsche Telekom). Montant de la transaction : 39 milliards de dollars.

C’est un coup d’éclat de la part d’AT&T dans le paysage de la téléphonie mobile aux Etats-Unis.

Dimanche soir, l’opérateur américain a annoncé le rachat de T-Mobile USA, jusqu’ici propriété de son homologue allemand Deutsche Telekom.

Montant de la transaction : 39 milliards de dollars (27,5 milliards d’euros) en cash et en actions.

AT&T est prêt à verser 25 milliards de dollars sous une forme numéraire.

En cèdant sa branche mobile aux Etats-Unis, Deutsche Telekom va s’approprier un volume d’actions AT&T qui devrait correspondre à environ 8% du capital de l’opérateur télécoms américain.

Selon le communiqué, les conseils d’administration des deux entreprises concernées ont donné leur accord pour ce rapprochement censé être bouclé d’ici mars 2013.

Mais la fusion doit être validée par les autorités de régulation concernées.

Cette opération de croissance externe d’AT&T serait placé sous le signe du business de la téléphonie mobile et en particulier de la prometteuse 4G en cours de déploiement aux Etats-Unis.

Son concurrent Verizon affiche aussi des vélléités dans ce sens.

L’opérateur américain, qui revendique une base de 95,5 millions de clients mobiles, a l’intention de couvrir 95% de la population américaine avec ce réseau nouvelle génération propice à l’Internet très haut débit mobile.

“Cela améliorera la qualité de notre réseau et permettra d’étendre la couverture LTE à un bassin de 294 millions de personnes”, déclare Randall Stephenson, Président et P-DG d’AT&T.

Toujours selon le groupe acquéreur, cette consolidation permettra de faire passer le chiffre d’affaires de ses activités mobiles de 58,5 milliards de dollars à 80 milliards de dollars.

Cette acquisition a aussi vocation à favoriser l’optimisation des fréquences et des réseaux dans un contexte de trafic data en croissance exponentielle (x10 d’ici 2015 par rapport à la situation en 2010).

T-Mobile est considéré comme le quatrième opérateur mobile aux Etats-Unis avec 33,7 millions de clients. Il affiche un chiffre d’affaires de 21,3 milliards de dollars en 2010.

Selon Reuters, le désengagement de Deutsche Telekom de T-Mobile USA permettra de réduire l’endettement groupe de 13 milliards d’euros (-13%).

La genèse de T-Mobile USA remonte à 2001. A l’époque, Deutsche Telekom acquiert l’opérateur américain VoiceStream Wireless Corporation pour 24 milliards de dollars (le changement de dénomination en T-Mobile USA survient en septembre 2002).

Un premier calcul de retour sur investissement montrerait que l’opérateur allemand ne dégagerait pas de plus-value à travers cet accord avec AT&T.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur