AT&T propose une forte prime pour trouver le saboteur de câbles de fibre optique

Cloud

A San Francisco, une partie des clients de Sprint, AT&T et Verizon ont été privés de services télécoms après un acte de malveillance.

Les infrastructures télécoms vont-elles devenir les nouvelles cibles d’actes malveillants ? Selon le blog Threat Level du magazine Wired dédié à la sécurité IT et à la cyber-criminalité, un sabotage sur des câbles de fibre optique serait à l’origine de la coupure d’accès à Internet haut débit survenue jeudi 9 avril dans la région de San Francisco. Les liaisons téléphoniques incluant les services de secours (911) ont également été touchées.

Selon Threat Level, il était 1h30 du matin dans la nuit de jeudi à vendredi lorsqu’une personne se serait introduite dans une cavité (chambre de tirage) située à San José au bord d’une voie ferrée. Elle aurait sectionné quatre câbles de fibre optique, propriété de l’opérateur AT&T. Deux heures plus tard, un deuxième câble de AT&T et un troisième de Sprint ont été coupés au nord de San Carlos.

Le site du quotidien San Francisco Chronicle explique que les clients de Verizon, AT&T et Sprint qui étaient situés dans le sud de la baie de San Francisco ont été impacté par l’incident. Un journaliste s’est rendu sur place et les photos ont été publiées.

La police s’est mobilisée pour retrouver le ou les auteur(s) de ces actes de vandalisme. De son côté, l’opérateur AT&T indique dans un communiqué qu’il offre une récompense de 100 000 Dollars à toute personne qui fournirait des informations susceptibles d’arrêter le(s) responsables de ces actes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur